Faits divers

Grand banditisme – Huit incarcérations à Moramanga

Une association de malfaiteurs démantelée à Anjiro. Traduits devant le parquet près tribunal de première instance à Moramanga pour grand banditisme, huit personnes, dont une femme, ont été placées en détention préventive. Leur passage au Parquet a été effectué jeudi, au terme d’une série d’arrestations qui a duré une semaine. Les prévenus se sont fait cueillir  à Mahazina et Ambodimanga Moramanga, ainsi qu’à Ambohimangakely.

Ce coup d’éclat est l’œuvre de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Anjiro.  Début janvier, ses hommes ont mis la main sur une arme de guerre, ainsi qu’un véhicule de marque Renault super 5, utilisés  dans des actes de banditisme commis dans les environs. Trois suspects, dont une femme, ont été appréhendés lors de la découverte de ce matériel et la triple arrestation ont porté à six le nombre de personnes arrêtées par les gendarmes pour la même affaire. Les premières arrestations ont été effectuées il y a une dizaine de jours, après qu’une attaque à main armée a été  perpétrée à Nosibe Ifody. La semaine passée, les limiers de la gendarmerie ont réussi à coincer les deux derniers suspects en fuite en creusant la piste des autres membres de la bande, en tirant les vers du nez des six suspects déjà appréhendés.

Avec, comme pièce à conviction, un taxi de marque Renault Super 5, ainsi qu’un fusil d’assaut Kalachnikov de fabrication chinoise, dont la boîte chargeur était encore garnie de dix-sept cartouches, outre les témoignages, les huit suspects n’ont pas pu échapper à la prison.