Magazine

Essai – Indian se met au roadster flat track

La FTR 1200 est le premier roadster flat track produit par Indian.

Indian, c’est la première marque de moto américaine, créée en 1901. Indian, c’est surtout des customs. Mais aujourd’hui, la firme de Springfield se met au roadster flat track. Une sorte de retour aux sources finalement. En effet, elle a débuté son aventure sur des courses de flat track aux États-Unis, au début du siècle passé, quand elle affrontait son éternel rival Harley-Davidson. FTR 1200, de son nom complet, se distingue immédiatement de la Scout, référence de chez Indian. Design affûté, cadre tubulaire, boucle arrière minimaliste… Seul le bicylindre en V ramène à l’ADN du constructeur du Massachusetts. Les moins de 1m75 auront du mal à toucher terre pleinement. La hauteur de selle dépasse même celle de certains trails, soit 840 mm. Une selle moelleuse, qui agrémente le confort offert par le mono amortisseur arrière déporté. Ici, le roadster américain impose une position de conduite dynamique et sportive. Buste tombé vers l’avant et appui accentué sur le guidon.

Centre de gravité abaissé

Côté partie-cycle, le cadre tubulaire en acier encaisse parfaitement le couple dantesque de 120 Nm à 6000 tr/min. Pas à mettre entre les mains d’un néophyte. Pour bien maîtriser sa FTR, Indian l’a notamment équipée d’étriers à quatre pistons ultra-efficaces à l’avant, qui pincent des disques de 320 mm. En poursuivant sur le train avant, on apprécie sa précision grâce à l’installation d’une fourche inversée. Un train qui semble particulièrement léger. La répartition de poids à part de la moto y est pour beaucoup. Le réservoir placé sous la selle contribue, en effet, à abaisser le centre de gravité et à mieux répartir les masses. Moins de charge sur le train avant donc.
Au niveau motorisation, le bicylindre en V de 1203 cm3 réagit de façon très directe à chaque coup de gaz. Un caractère toujours apprécié et propre à ce type d’architecture. Osciller entre 5000 et 8000 tr/min permet d’en tirer la pleine mesure.La FTR 1200 est le genre de moto capable de donner des frissons à chaque accélération. Le genre de moto plutôt joueuse et maniable malgré ses 230 kg. Le genre de moto destiné aux solitaires aussi. C’est avec un petit regret qu’on note l’étroitesse de la selle passager et la hauteur des repose-pieds. Il faudra être convaincant au moment d’argumenter avec sa conjointe. Mais il faut se rendre à l’évidence, c’est mieux en solo.Qu’à cela ne tienne, Indian a réussi son pari. Celui de fabriquer un roadster flat track capable de rivaliser avec les références du segment comme BMW et Triumph. Pour un premier essai, la firme américaine a tapé dans le mille, à quelques détails près. À l’heure du bilan, il faudra notamment corriger le surplus de chaleur dégagé par le moteur, fortement ressenti au niveau des jambes. Mis à part cela, la FTR 1200 a tout pour plaire, à commencer par le caractère vraiment attachant de son V-twin.

La ligne d’échappement se termine par une double sortie latérale du plus bel effet.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter