Régions

Association des aveugles – L’inclusion et l’ouverture au menu

La cérémonie d’ouverture de l’espace Kolo Kanto au Parc de l’Est à Antsirabe, l’année dernière.

Les personnes non et mal voyantes d’Antsirabe comptent célébrer la Saint-Valentin, la fête des amoureux, ce vendredi. Après son inauguration officielle  au mois d’octobre, le projet Voatra Asa organise à cette occasion sa première activité à l’espace Kolo Kanto, au Parc de l’Est à Antsirabe. Divers concours culturels, chants, danses et jeux de couple, accompagnés d’une animation du duo Liva et Nirina, sont ainsi prévus par les membres de l’association des personnes non et mal voyantes d’Antsirabe, gérante de cet espace culturel.
Celui-ci, fondé et dirigé par le projet Voatra Asa, grâce au financement de la principauté de Monaco et de la fondation « Humanité et inclusion », accueillera, à partir de ce mois, diverses activités  culturelles afin de promouvoir et de développer les talents des Antsirabéens et de ses environs en général, et surtout pour encourager l’inclusion des personnes qui vivent avec ce handicap en les motivant à se montrer et à exploiter leurs talents.
« L’ouverture de Kolo Kanto servira également à augmenter les ressources financières du projet Voatra Asa qui œuvre en général pour l’inclusion socioprofessionnelle de ses membres et de ses cibles dans les régions Atsimo-Andrefana, Amoron’i Mania et Vakinankaratra », précise Haingo Ratobimiarana, coordonnateur du Voatra Asa.
Appuyé financièrement par quelques partenaires techniques, Voatra Asa s’active depuis 2014 sur le développement des personnes non et mal voyantes dans ses zones d’intervention.

Inclusion

Diverses activités, telles la formation professionnelle, la création d’activités génératrices de revenus, la formation en gestion, le suivi d’encadrement technique et d’appui en matériel et financier, ont été menées durant ces six années pour favoriser l’indépendance socio-économique de ses membres.
« Outre l’amélioration des conditions de vie des personnes non et mal voyantes, le projet, à travers son concept d’inclusion, vise également le développement de tous les citoyens. C’est dans cette optique que le projet projette, à partir de cette année, d’ouvrir ses portes à tout public », annonce le coordonateur du projet. Un centre de formation comprenant de nombreuses filières (musique, artisanat, transformation alimentaire et initiation au travail d’opérateur de call center qui répondra évidemment aux besoins des jeunes), sera ainsi proposé à la population de la ville d’Eaux et de ses environs d’ici quelques mois. « Nous espérons, à partir de ce projet, apporter notre contribution au développement socioéconomique  du pays », conclut Haingo Ratobi­miarana, un des piliers de l’association des aveugles de Madagascar.

 

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter