Accueil » Social » Rentrée des classes – De nouveaux protocoles à suivre
Social

Rentrée des classes – De nouveaux protocoles à suivre

Le  respect  des  gestes  barrières  sera  renforcé  dans  les  écoles.

Les élèves retourneront en classe le 17 janvier, malgré l’épidémie de coronavirus. Des protocoles sanitaires et pédagogiques seront appliqués.

Le retour en classe se fera avec des règles sanitaires. Chaque établissement aura ses propres organisations. En gros, elles se baseront sur le respect des gestes barrières et la surveillance des personnes qui présentent les symptômes de la maladie. Telles sont les recommandations du ministère de l’Éducation nationale pour prévenir la propagation de la Covid -19, au niveau des établissements scolaires.

Déjà, ceux qui présentent les symptômes de la maladie sont invités à ne pas aller à l’école. « Il est primordial de ne pas envoyer en classe les enfants malades », conseille le ministère de l’Éducation nationale, aux parents d’élèves. Ils ne devront retourner en classe qu’en présentant un certificat médical qui affirme qu’ils ne risquent plus de transmettre le virus. Ainsi, chaque élève et chaque personnel seront soumis aux contrôles de santé.

Des établissements scolaires se sont déjà préparés à cette mesure. « Les températures corporelles seront contrôlées, au portail. Ceux qui ont une température au-dessus de 38°C ne pourront pas entrer dans l’enceinte de l’établissement », indique le proviseur du lycée Jules Ferry. Pour ceux qui n’ont pas le moyen de s’acheter un thermomètre, le contrôle s’effectuera au niveau des salles de classe. « Dès qu’un élève est malade, il sera envoyé au centre de santé », explique le directeur d’un collège d’enseignement général (CEG).

Baisse des horaires

Le ministère de l’Éduca­tion nationale suggère, par ailleurs, d’organiser par groupe la rentrée, les récréations et les sorties de classe en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières.

L’application de la distanciation physique de un mètre, dans les salles de classe, s’avère compliquée pour les établissements scolaires. « Avec un effectif de cinquante élèves par classe, c’est impossible », confie un directeur d’école. Quelques écoles envisagent déjà de répartir chaque classe en deux groupes. « Le premier groupe étudiera le matin et l’autre l’après-midi », détaille un responsable d’un établissement scolaire. Ce qui veut dire, une baisse des horaires. « Au lieu de faire quatre heures de cours de mathématiques par semaine, les élèves n’auront plus droit qu’à deux heures, avec cette nouvelle organisation. Le programme scolaire ne sera pas achevé avec ce rythme. », regrette un enseignant. Il y a un risque que l’enseignement soit à nouveau perturbé par cette épidémie, en cette année scolaire. La fermeture d’un établissement scolaire n’est pas à écarter, dans le cas où le virus se propage dans les écoles.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter