Accueil » A la une » Antsirabe – Braquage dans un bar
A la une Faits divers

Antsirabe – Braquage dans un bar

La gendarmerie aux trousses des braqueurs.

Quatre hommes ont été blessés et une somme de 4 millions d’ariary dérobée dans le braquage d’un bar, dimanche 10 janvier, à Ambohimanabe Antsirabe.

Des bandits impitoyable sont commis une attaque armée, dimanche dernier, vers 20h30, à Ambohimanabe, à quelques kilomètres du centre-ville d’Antsirabe. Un bar a été pris pour cible de la bande équipée d’une arme à feu, de haches et de barres à mine.

Ce soir-là, quatre clients se trouvaient encore dans le bar quand une dizaine d’hommes sont arrivés. Personne ne se doutait de ce qui va se passer. Tout d’un coup, c’était la terreur.

« Les malfaiteurs ont crié: que personne ne bouge ! Sans crier gare, ils ont frappé avec leurs armes les quatre noctambules. Ces derniers ont été blessés à la tête, au dos et aux pieds. Le propriétaire du bar était également, à ce moment là, à l’extérieur. Il a pris ses jambes à son cou », selon les témoignages glanés.

Les criminels opéraient à visage découvert. Ils se sont fait remettre le fond de caisse. Ils ont continué à fouiller dans la maison du propriétaire. Ils y ont trouvé des femmes et des enfants, mais ils ne les ont pas touchés. Ils se sont dirigés vers le coffre où a été gardée une somme de 4 millions d’ariary, selon la gendarmerie du poste avancé d’Antanamanjaka.

Constatations

En possession de l’argent, le gang a encore emporté trois portables et une tablette des victimes. Aucun voisin n’a osé intervenir dès qu’il a ouvert le feu.

Les braqueurs sont repartis tout en faisant des tirs en l’air. L’enquête de voisinage révèle qu’au moins, trois coups de feu ont été entendus. « On a retrouvé trois étuis sur les lieux pendant les constatations », explique la gendarmerie locale renforcée par l’équipe de la brigade d’Andranomadio et l’unité d’intervention rapide (UIR) de la police nationale.

Le groupe criminel s’est enfui vers la route menant à Belazao, d’après les derniers renseignements recueillis. Des suspects ont été ciblés, mais aucune arrestation n’est encore signalée.

Deux des blessés ont été évacués vers l’hôpital luthérien d’Andranomadio et les deux autres vers l’hôpital Atsimo. Ils ont déjà pu regagner leur foyer après leurs soins. Leur pronostic vital ne serait pas engagé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi