Sport

Taekwondo – Championnat de Madagascar : ATF Toamasina crée la surprise

Ce taekwondoïste d’Atsinanana rafle des points en coups de pied tourné.

L’Association Taekwondo Finances d’Atsinanana devance les grands clubs d’Analamanga. Ce club a brillé en réalisant un triplé chez les seniors.

Elle surclasse les grands clubs de la capitale. L’Association Taekwondo Finances de Toamasina, club d’Atsi­nanana, a réalisé un triplé au championnat de Madagascar de combat ou kyorugi seniors, ce week-end au Palais des sports à Mahamasina. ATF a remporté deux titres chez les garçons, dont les artisans sont Stanley, sacré champion des -58kg,
et Sébastien dans la catégorie des -68kg. Stanley s’est imposé face à Luc de SabNam Anala­manga en finale, tandis que Sébastien a disposé de Steve du Dynamic Anala­manga chez les -68kg.

Le club tamatavien a décroché un titre de plus chez les filles, signé Jenny chez les -49kg. Elle a défait en duel final Arinomena de Dynamic. «Nos combattants ont suivi un entrainement intensif pendant des mois… Et les deux dernières semaines avant le championnat, nous avons même effectué trois entrainements par jour, sept jours sur sept», confie l’entraineur de l’ATF, Nivoharinelina Andry Harilala Randria­mihamison.

Déception
Un des clubs phares de la capitale, Gymcenter a ravi, de son côté, deux sacres arrachés par Christian Rina dans la catégorie des -54kg garçons et Sahondra chez les -53kg filles. Christian a surclassé Orlando de l’ATF en finale des -54kg, tandis que Sahondra a disposé de Fenitra du club Sonrang Analamanga. «Le niveau des combattants est plus élevé par rapport à 2017. Ils ont vraiment progressé, et ça se voit, car ils arrivent à s’adapter vite au plastron électronique… Le seul petit hic c’est que les coaches ne savent pas se servir du quota, le carton pour demander la vidéo review. Peut-être par peur de perdre leur carton, alors que ça sert beaucoup dans un combat », déclare le multiple champion de France, Tony Comprelle, en évaluant le niveau des participants.

Le club 3FB a plutôt brillé chez les lourds. Il a décroché trois titres, dont deux finales gagnées faute d’adversaires. Chez les garçons, Faniry Alisca bat Maminan­drasana de Lion dans la catégorie des -87kg, et Hantalalaina remporte le sacre sans adversaire chez les plus de 87kg.

Du côté des filles, Estelle de 3FB se hisse sur la plus haute marche du podium des -67kg, elle aussi sans challenger. Déception pour les grands clubs d’Anala­manga : Sonrang a disputé trois finales chez les seniors, mais n’a arraché qu’un seul titre, celui de Mbolatiana Evah dans la catégorie des -57kg. Dynamic a, pour sa part, remporté une victoire sur deux finales. Junko reste intouchable dans sa catégorie des -46kg. Elle a battu en finale Manitra de Sonrang.

«Ce championnat national a servi de présélection de combattants qui constitueront l’équipe nationale en vue du tournoi qualificatif aux Jeux olympiques… Normalement, nous retenons les trois meilleurs par catégorie, mais le regroupement ainsi que le déplacement dépendront encore du ministère de la Jeunesse et des sports », souligne le directeur technique national, Rivo Rakotobe. Le tournoi de qualification pour le continent africain se tiendra les 22 et 23 février, au Maroc.