Social

Risque de glissement de terrain – Vigilance renforcée à Ankazotokana

Des équipes de pompiers sont attendus sur place ce jour.

Une alerte par rapport à une amorce de glissement de terrain est surveillée à Ankazotokana depuis mercredi dernier. Des mesures ont été prises.

AAnkazotokana Tanà 2, un risque de glissement de terrain inquiète les habitants. Le BNGRC l’a annoncé dans un bulletin de forte pluie le 10 janvier et prévient sur le danger imminent entrainé par la pluie torrentielle survenue le 8 janvier. « Un risque de glissement de terrain est constaté, ce qui pourrait engendrer l’écroulement d’une maison en amont de la station-service Total », indique le bulletin.

En outre, mis à part le risque de glissement de terrain, le danger qui pourrait survenir d’un incendie suite à une éventuelle explosion au niveau d’une station est à craindre. Selon les faits constatés après une descente du BNGRC sur le lieu. « Un risque secondaire de BLEVE ou bolling liquid expanding vapor explosion, suite à l’explosion d’un liquide inflammable dans la cuve est fortement à craindre en cas de glissement de terrain qui pourrait être associé à un court-circuit électrique, surtout en pleine nuit », précise le bulletin.
Pas moins de six maisons y sont exposées au-dessus.

« Plus de trente-cinq personnes et six maisons se trouvent en amont du terrain à risque », explique Stella Rasoaova, Présidente au niveau du fokontany Ankazotokana. Selon les explications du BNGRC, l’amorce de glissement a été causée par la pluie et l’évacuation d’eaux usées au-dessus de la station, depuis mercredi dernier. «Selon l’explication du technicien, L’évacuation d’eau sur le terrain en haut favorise le glissement à craindre. Ce qui nécessite sa déviation », explique le Président du Fokontany.

Mesures préventives
Par rapport à ces faits constatés, des mesures ont été prises, comme la mise en place de balises de drapeau de couleur rouge dans cette zone mais également, la mise en place d’un autre tuyau de canalisation d’eaux usées qui est en cours. « Nous cotisons pour pouvoir acheter des tuyaux afin de dévier les eaux usées», indique une propriétaire d’une maison concernée. Pour l’heure, les habitants des lieux sont sur le qui-vive en espérant que le pire n’arrive pas. « Certains parmi les propriétaires concernés par le risque ne doivent pas dormir dans la partie de la maison qui est la plus exposée », explique Stella. Temporairement, la station est fermée depuis mercredi. Pour recommandations. En effet, selon le BNGRC, en cas de forte pluie, une évacuation préventive a été prescrite puisque l’extérieur de la maison présente déjà une amorce de glissement. En ce qui concerne le risque secondaire, mise à part la fermeture de la station-service, le dépotage de la cuve et le remplissage de la cuve par de l’eau, ainsi qu’une coupure de l’électricité au niveau de la station est en cours.