Sport

Marco Ilaimaharitra : « Je suis passé au-dessus depuis un long moment »

L’international malgache reprendra le championnat belge dans quelques jours.

Marco Ilaimaharitra va mieux. Et tant mieux. Le milieu de terrain des Barea avait été la cible de cris racistes, au mois de novembre, lors d’un match entre le Sporting Club Charleroi et Malines (Belgique). Très marqué sur le coup, il était sorti du terrain en larmes. Quelques semaines plus tard, il est revenu sur ces tristes événements, dont plusieurs joueurs d’origine africaine sont malheureusement victimes à plusieurs reprises en Europe. « Je suis passé au-dessus depuis un long moment. Dès l’instant où je suis rentré chez moi et que j’ai vu mon fils. À ce moment-là, je me suis dit que tout ça, ce n’était que des futilités, que je ne devais pas y prêter attention », confie-t-il en ce début d’année.

Le joueur de 24 ans est l’heureux papa d’un jeune garçon, né dernièrement. Un changement significatif dans sa vie. « Aujourd’hui, je me bats pour mon fils. Dès l’instant où je le prends dans mes bras, j’oublie tout le reste », poursuit Marco. Des sanctions sont tombées à la suite de cette fameuse rencontre avec Malines. Bien évidemment, l’international malgache a son avis sur le sujet, même s’il préfère ne pas s’y attarder. « Si cela peut servir de leçon et changer sa mentalité, tant mieux. Si ça ne change pas, tant pis. Moi, je dois continuer à vivre ma vie. C’est malheureux, mais bon… »

Après le match, Marco a reçu des soutiens de toutes parts, de ses coéquipiers en sélection malgache, de ses coéquipiers en club et d’autres joueurs. Ce qui l’a aussi certainement aidé à s’en remettre. « J’ai eu beaucoup de messages de joueurs, de Belgique et d’ailleurs. J’ai même reçu un message d’Olivier Dacourt, ça m’a fait plaisir. Même si, je sais aussi qu’avec les réseaux sociaux, il y a des effets de mode et il faut savoir distinguer le vrai du faux. Je pense que certains messages étaient un réel soutien et que d’autres étaient un peu pour se faire de la pub », rajoute-t-il.

Le plus important maintenant, c’est qu’il a tourné la page. Et qu’il puisse se concentrer à 100% sur le sportif, sans prendre en compte ces gestes qui n’ont pas leur place dans un stade. Le meilleur moyen d’avancer.

Prochainement, Marco reprendra le championnat belge avec son club. Le SC Charleroi, deuxième du classement provisoire, se déplacera chez l’AS Eupen, treizième du général. Une affiche comptant pour la 21e journée de Jupiler Pro League.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter