Sport

Lutte – Championnats de Madagascar : Cosfa et 3FB se partagent le butin

 Les lutteuses de Cosfa et Cospn ont toujours été dos à dos en finale des séniors dames. 

Une centaine de lutteurs ont disputé ce samedi à Ankorondrano, les championnats nationaux. Le sommet a servi de sélection des meilleurs en vue de deux compétitions continentales.

Deux clubs d’Analamanga en démonstration. Cosfa et 3FB ont raflé chacun cinq médailles d’or aux championnats de Madagascar, seniors et juniors. Le sommet national de lutte libre s’est déroulé ce samedi au gymnase d’Ankorondrano. Le Club omnisport des Forces armées (Cosfa) se hisse en tête du tableau des médailles en engrangeant au total neuf dont cinq d’or et quatre d’argent.

Les militaires ont arraché quatre titres chez les seniors, dont trois chez les hommes signés Bienvenu Andriamalala (-61kg), Antonio Andriamalala (-86kg), Elwis Edouard Rakotoarisoa (-125kg) et Emma Rasoanantenaina chez les -57kg dames. De plus, Tahiana Rasoanaivo décroche le sacre des -65kg juniors filles. 3FB a, pour sa part, ravi trois médailles d’or chez les seniors. Les auteurs en sont Lova Randria­mampionona (-57kg), Todisoa François Rakotonantoandro (-70kg) et Ginot Rakotovao (-74kg). Les deux autres métaux précieux sont l’œuvre de Finoana Rakotoniaina (-57kg JG) et de Fenosoa Rambolanarivo (-76kg JF).

Le Club omnisport de la Police nationale (Cospn) et Rossary se trouvent respectivement en troisième et quatrième positions avec quatre titres chacun. Cospn a remporté en tout quinze médailles dont quatre d’or, six d’argent et cinq de bronze. Leurs artisans sont Aimé Rakotoniaina catégorie -56kg seniors hommes, trois autres ravis par Nantenaina (-50kg JF), Faniry Ramaroson (-59kg JF) et Lovasoa Harinavalona chez les -65kg juniors garçons. Quant au Rossary il a, pour sa part, obtenu neuf médailles dont quatre en or, trois en argent et deux en bronze. Todisoa Ratolojanahary remporte l’or des -79kg seniors hommes, Ida Fanomezantsoa chez les -53kg seniors dames et deux autres chez les juniors, signés Pameli Rakotonandrasana (-70kg) et Maminirina Randriamahefa (-74kg).

Deux expatriés
Durant le sommet national, la direction technique a détecté les combattants dans les catégories légères pour suivre le regroupement en vue des prochaines sorties continentales. «Nous sommes plus à l’aise et plus technique dans les catégories légères », argumente le directeur technique national, Herizo Rakotondramasy.

«Après avoir raté le premier tournoi de qualification, le championnat du monde à Kazakhstan, la fédération
compte envoyer des représentants au championnat d’Afrique, du 3 au 12 février en Algérie, passeport pour le dernier tournoi qualificatif au Maroc, du 9 au 15 mars », signale le président de la Fédération malgache des luttes et disciplines associées, Mamitiana Raveloson. La fédération envisage aussi d’intégrer deux expatriés dans la sélection, dont un lutteur en Ukraine, dans la catégorie des lourds, et une autre à La Réunion.

Le premier championnat national du style de lutte traditionnelle, appelé Alysh wrestling, a été organisé en marge des sommets nationaux de lutte libre de ce week-end.