A la une

Journée des officiers : « Soyez des modèles », selon le président Rajoelina

Le président Rajoelina en pleine démonstration  avec les officiers hier. 

La journée des officiers a été célébrée, hier. En cette occasion, le président de la République a requis l’exemplarité des hauts gradés des Forces armées.

Ho an’ny Tanindrazana, ou pour la patrie. Telle est la devise de l’Académie militaire d’Antsirabe (ACMIL). Une devise qui est également celle des officiers des Forces armées, dont la journée a été célébrée, hier, dans les camps militaires et les institutions de la République. Rappelant cette devise, Andry Rajoelina, président de la République, leur a demandé d’être des exemples de patriotisme.

« (…) Soyez des modèles dans tout ce que vous faites, à l’instar de vos ainés. Rappelez-vous constamment de votre devise « Ho an’ny Tanindrazana», dans vos responsabilités respectifs. Comme le veut votre devise, que tout ce que vous fassiez soit pour la patrie », est le message adressé par le président de la République, à l’endroit des officiers. Des propos durant lesquels il a souligné sa qualité de chef suprême des Forces armées.

Le 12 janvier, marque la journée des officiers. Il rappelle, notamment, une date marquante de l’histoire de l’ACMIL. Les avis divergent sur les raisons du choix de cette date. Selon certains, la raison est qu’il coïnciderait avec l’entrée de la première promotion.

Cohésion
D’après d’autres, il serait pour rappeler le 12 janvier 1967. Ce jour là, des actes de contestation auraient été faits par la première promotion de l’Académie, afin de réclamer l’amélioration de leur condition. Quoi qu’il en soit, le 12 janvier a été retenu pour marquer la cohésion entre les officiers des Forces armées. La journée des officiers d’hier, a été célébrée dans les camps militaires et les institutions de la République, comme au Sénat et la primature. Pour la présidence de la République, elle a été marquée par une cérémonie militaire suivie d’activités sportives dans le domaine du palais d’État d’Iavoloha, le chef de l’État en tête, accompagné, notamment, du général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense nationale.

Andry Rajoelina, justement, a démontré une parfaite condition physique durant les épreuves sportives. Il a lancé au passage, « l’année prochaine nous allons courir 13 kilomètres », et multiplier par deux les séries de pompes. Sur un ton plus martial, outre l’exemplarité, le chef suprême des Forces armées a rappelé l’importance de « la solidarité et la fraternité », entre les officiers.

« Nous allons célébrer cette année, le 60e anniversaire du retour à l’indépendance, mais également, le 60e anniversaire des Forces armées. Mon souhait est que la cohésion règne dans le pays, particulièrement, dans vos rangs », a déclaré le locataire d’Iavoloha, hier. Il a, également, souligné le fait que l’État s’efforce depuis sa prise de fonction de redonner aux Forces armées, ses lettres de noblesse par le biais des rééquipements, notamment.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

    • Izao ve sisa no mba argument entina miadihevitra rehefa tsy mahita lazaina intsony fa entin’ny fankahalana sy fialonana toetsain’ny Gasy alika toa an’ialahy manao commentaire io izay tsy nampandroso hatr@ izay.
      Raha tsy hiadihevitra dia andao hiady totohondry, fa izaho no hisolo tena ny Filoha hiady @ ialahy io @ izany.