A la une

Coopération Sino-Malgache – Des projets sur l’énergie en perspective pour l’année 2020

Madagascar est en quête des solutions durables pour résoudre la crise énergétique. Face aux problèmes répétitifs qui affectent la compagnie nationale d’eau et d’électricité, l’investissement dans les grands projets pour augmenter la production d’électricité est envisagé. Dans ce sens, le gouvernement chinois affiche son initiative de soutenir le gouvernement malgache dans le domaine de l’énergie. Ainsi, la mise en place d’un centre hydroélectrique de grande puissance est en gestation, apprend-on de l’ambassadeur chinois Yang Xiaorong, en marge du salon des médias organisé à Nanisana, hier. L’appui de la Chine dans le domaine de l’énergie entre effectivement dans la concrétisation des accords déjà conclus auparavant. Pour l’instant, aucun détail sur la hauteur de financement, ou encore moins sur l’endroit où l’infrastructure sera installée, n’a été dévoilé.

Continuité des accords
En termes d’infrastructures, le gouvernement chinois a prévu un don de 100 millions de yuan pour financer les projets en faveur de Madagascar. L’accord de mémorandum de coopération y afférent a été conclu avec l’ancien président Hery Rajaonarimampianina en 2017 à Beijing dans le cadre du programme du président Xi Jinping sur « La route de la soie ». Une partie de ce financement sera affectée notamment aux grands travaux de construction. Comme l’a annoncé la diplomate chinoise Yang Xiaorong, hier à Nanisana, les relations sino-malgaches seront de plus en plus raffermies l’année prochaine.

Durant le forum de Beijing tenu en 2017, d’au­tres accords portant sur la construction d’un réseau de voie ferroviaire desservant l’axe Antananarivo-Fianarantsoa a été établi parallèlement à celui signé par le gouvernement malgache. Du fait que les observateurs se demandent sur la continuité des projets actuellement, l’ambassadeur chinois d’expliquer qu’il s’agit des conventions entre le secteur privé dans lequel le gouvernement chinois ne s’immisce pas.

Par ailleurs, la diplomate chinoise a profité de l’occasion pour mettre l’accent sur les travaux en cours sur les infrastructures routières. Au moins cinq projets conclus avec le gouvernement malgache sont actuellement en cours dont la route des œufs à Mahitsy, la route reliant le port de Toamasina à la RN2, la RN5A desservant Ambi­lobe à Vohémar, la route d’Ambohitrimanjaka et celle d’Ivato à Antananarivo.