Accueil » Economie » TOURISME – La relance se poursuit
Economie

TOURISME – La relance se poursuit

La saison des croisières a bien débuté à Madagascar.

Après deux années blanches, les activités touristiques ont bien repris après l’ouverture progressive des frontières de Madagascar.

Les passagers débarquant aux frontières sur le total des réseaux confondus (national, régional, long courrier) au premier semestre de cette année 2022 se totalisent à 146 444. Les chiffres pour les 6 premiers mois de cette année se rapprochent de ceux du premier semestre de l’année 2019, qui étaient de 181 726, soit un écart en moins de 35 282 passagers. On a même enregistré une hausse des effectifs des passagers qui ont débarqué sur le territoire national aux mois de mai et juin de cette année, comparée à ceux de la même période de l’année 2019. En effet, Madagascar a accueilli 23 347 passagers au mois de mai 2019 contre 40 063 passagers cette année, soit une variation de 71,60%.

Et pour le mois de juin, ce nombre était de 22 006 en 2019, contre 36 519 pour 2022, soit une hausse de 65,95%. La bonne tendance se maintient donc surtout que l’Europe de l’Est, l’Asie et l’Inde sont de nouveau à horizon visible pour notre marché touristique grâce au retour de service de la compagnie aérienne Turkish Airlines sur la Grande île depuis le mois de juin dernier. «C’est une dose de réconfort pour nos opérateurs en tourisme après ces plus de deux années de suspension à cause de la crise sanitaire mondiale», ont déclaré le ministère et l’Office National du Tourisme Madagascar (ONTM) qui comptent redonner vigueur aux actions de promotion envers ces marchés qui ont été déjà dans le viseur de nos campagnes promotionnelles en 2020 mais la pandémie de Covid-19 a paralysé les efforts. La saison de croisière dans la Grande île est aussi sur une bonne vague.

Celle-ci est lancée depuis le premier toucher effectué par Europa 2 à Antsiranana, le mois d’octobre dernier. Si les villes d’Antsiranana et de Nosy Be sont déjà à leurs deuxièmes touchers, d’autres villes comme Tolagnaro et Toamasina ont accueilli le retour de ce paquebot cette semaine. Après son premier voyage la semaine dernière, Hanseatic Spirit est de nouveau sur nos côtes. Ce dernier a touché le port de Toamasina ce 9 novembre. Le port d’Ehoala a aussi accueilli son premier bateau de croisière ‘’Europa 2‘’ le 6 novembre dernier avec 390 touristes et 360 membres d’équipages. Cette escale a fait le plus grand bonheur des acteurs touristiques de la ville. Et la saison est loin d’être finie, plusieurs paquebots sont encore prévus d’accoster nombreuses villes et sites de Madagascar jusqu’en avril 2023.

Renforcer la formation

Au niveau du tourisme domestique, les professionnels du secteur retrouvent aussi le sourire. «Les opérateurs touristiques semblent de plus en plus aguerris face au marché du tourisme national. C’est le constat qu’on pouvait faire en observant le succès de la dernière édition du Tsenaben’ny Fizahantany ou Salon des Bons Plans Tourisme», a-t-on noté. Les visiteurs s’intéressaient encore plus aux offres. Nombreux sont ceux qui ont admis que les offres promotionnelles sont beaucoup plus adaptées à leur besoin.

C’est dans ce contexte de relance que le ministère du Tourisme travaille à développer le volet formation. Ce département qui a consacré l’axe 3 de sa feuille de route à la définition d’objectifs et d’activités liés à la formation aux métiers du tourisme et au renforcement de capacités. «On n’insistera jamais assez, la satisfaction du client dans le tourisme dépend de la qualité des services, laquelle dépend à son tour de la qualification des ressources humaines», a indiqué le ministre du Tourisme, Joel Randriamandranto, avant d’ajouter que plus que jamais, le secteur a besoin de regarnir son grenier de compétences.

Le membre du gouvernement qui a fait appel à toutes les parties prenantes à mutualiser les efforts pour que le secteur se retrouve renforcé en cette période de relance. «Le défi est de procurer au secteur une main-d’œuvre qualifiée afin d’offrir aux voyageurs un service digne des offres touristiques disponibles. Le tourisme est un secteur qui recrute à tous les niveaux de compétence, offrant des perspectives de gravir les échelons à ceux qui persévèrent», a-t-il aussi indiqué.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter