Accueil » Régions » OBSÈQUES – Hary kalizy à jamais dans les cœurs des Majungais
Régions

OBSÈQUES – Hary kalizy à jamais dans les cœurs des Majungais

Hary Kalizy accueilli par une foule au croisement Boanamary sur la RN4.

La dépouille mortelle de Harinjatovo Rakotondramanana était arrivée hier après-midi vers 15h à Mahajanga, suite à la demande des habitants de pouvoir se recueillir une dernière fois devant leur « dada ou zoky ».

Une foule a accueilli le cortège funèbre au croisement de Boanamary, sur la RN4, dirigée par le gouverneur de la région Boeny, Mokhtar Andriantomanga. La veuve, Noro Harimalala Razafy et ses deux enfants orphelins, Tahina et Miora étaient aussi dans le véhicule venant de la capitale. Sa famille restée à Mahajanga composée de son beau-frère, un ancien député de Madagascar élu à Mitsinjo, Faly Raminoson, frère de son épouse, était également venue sur place pour le recevoir.

Tous vêtus de blanc

Des membres de la chorale Feo mahafalin’ i Ziona (FMZ) de la Fjkm Ziona vaovao ainsi que des fidèles issus des différentes églises de la Fjkm SP 17 à Maha­janga, des notables, les fokonolona des vingt-six fokontany s’étaient également rués sur place pour ne pas rater cet événement. Les journalistes de Mahajanga, tous vêtus de blanc, issus des différentes stations télévisées locales telles que la Tv Boeny, RTA, RTN, Viva, M3 TV, RVS ainsi que les radios n’étaient pas en reste.

Personne ne voulait rater l’événement et voulait donner un coup de main pour le transport du cercueil, le TVFHB s’était ainsi chargé du transfert au complexe sportif d’Ampisikina. Ralay était très bien accueilli tel qu’il le méritait comme une vedette et star, preuve qu’il a laissé une belle empreinte de son vivant dans la ville. Sa mémoire est à jamais gravée dans les cœurs des habitants de la Cité des Fleurs.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter