Accueil » Politique » Diplomatie – Deux femmes renforcent le corps diplomatique
Politique

Diplomatie – Deux femmes renforcent le corps diplomatique

La Chine et l’île Maurice. Ce sont les deux États dont les nouvelles ambassadrices sont venues remettre leurs lettres de créances à Andry Rajoelina, président de la République, hier, au palais d’État d’Iavoloha. Il s’agit de deux dames qui viennent donc, renforcer le corps diplomatique installé à Mada­gascar.

À chacune son tour, les deux diplomates ont échangé quelques mots avec la presse à l’issue de la cérémonie de remise de leurs lettres de créance. Seizième ambassadeur de la Chine, Guo Xiaomei, a abordé le contexte sanitaire mondial. « Face à la pandémie de la Covid-19, les deux pays ont les mêmes tâches de lutter contre l’épidémie, de stabiliser l’économie et de préserver le bien-être de la population », a-t-elle déclaré.

L’ambassadrice de la Chine a, par ailleurs, manifesté le souhait d’œuvrer pour la promotion des échanges amicaux et de coopération aux bénéfices mutuels, ainsi qu’une synergie des stratégies de développement des deux pays, rapporte le communiqué de la présidence de la République. Maire Noëlle Françoise Labelle, est quant à elle, la nouvelle ambassadrice de l’île Maurice.

S’adressant également, à la presse après sa rencontre avec le Chef de l’État, la diplomate mauricienne a mis l’accent sur le renforcement de la coopération entre les deux îles voisines de l’océan Indien. Elle a notamment, rappelé que les deux pays ont comme projet en commun en cours, l’installation d’industries mauriciennes dans la future zone textile de Moramanga. Elle a, du reste, évoqué un projet de mise en place d’un musée intercontinental sur l’esclavage. Un projet culturel sur lequel la contribution malgache est sollicitée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi