A la une Sport

Football – En route pour la CAN 2021

La campagne de qualifications pour la CAN 2021 débute cette semaine. Les Barea doivent maintenir leur niveau et faire mieux qu’en Égypte, d’après leur sélectionneur.

Une nouvelle page s’ouvre pour les Barea de Madagascar. Ils sont entrés en regroupement, hier, avec une brève séance de décrassage au stade de Mahamasina en attendant que l’effectif soit au grand complet.

Et ce, en vue de préparer les deux premières échéances des éliminatoires de la CAN 2021, contre l’Éthio­pie (samedi 16 à Maha­masina, à 16h) et le Niger (mardi 19 à Niamey, à 17h). La Grande île débute ces qualifications dans un contexte complètement différent. Révélation de l’édition 2019, en juin dernier en Egypte, elle a désormais un statut à défendre. Celui d’un quart de finaliste.

« On a réalisé des performances remarquables en Egypte. La barre est très haute. On se doit de rester à ce niveau. On se doit de faire mieux », a lancé Nicolas Dupuis pour remotiver ses hommes.

Madagascar sera engagé dans le groupe K, en compagnie de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie et du Niger. « On doit gagner surtout contre l’Ethiopie et le Niger », a martelé le sélectionneur à ce propos. Battre les Éthiopiens et les Nigériens constitue la priorité des priorités pour les Barea, comme ils l’avaient fait avec les Soudanais et les Equato-Guinéens durant la précédente campagne.

Et ce, afin de s’assurer tout d’abord de terminer parmi les deux premiers, avant de penser à disputer la tête de la poule avec les redoutables Eléphants ivoiriens.

Rajeunissement

Sachant que la sélection malgache avait l’une des moyennes d’âge les plus avancées durant l’édition 2019 en Égypte, un certain rajeunissement est incontournable. À l’instar de la prochaine retraite internationale de Faneva Andriatsima après la réception des Antilopes, capitaine emblématique depuis 2016, plusieurs éléments pourraient tirer leur révérence d’ici 2021.

Logiquement, de nouvelles têtes devraient faire leur apparition dans les mois à venir. « Il nous faut de nouvelles idées et de nouveaux joueurs », a souligné le sélectionneur, Nicolas Dupuis, en marge de ce début de campagne.
D’ores et déjà, on peut être sûr que ce dernier suit plusieurs jeunes à l’étranger. Engagé à la direction technique nationale de la Fédération, le Français se trouve aussi dans de meilleures conditions pour superviser les locaux.
Preuve en est la convocation de plusieurs mem­bres de Fosa Juniors, à savoir Fabrice, Théodin et Baggio, ainsi que de la CNaPS Sport, en l’occurrence Ando et Arnaud, à titre d’exemple.