Culture

Danse au cercle Germano-Malgache : « Aftarira » surmonte le handicap

Une composition artistique qui promet d’émerveiller par le talent des danseurs contemporains. « Aftarira » apparaît comme une ode à cette nature qui s’étouffe.

Dans la continuité du festival « Miaraka », se distinguant par sa vocation inclusive à l’endroit des personnes en situation de handicap mais qui s’épanouissent à travers l’art. « Aftarira » est une pièce chorégraphique solo à découvrir sur la scène du Cercle germano-malgache Goethe Zentrum (CGM-GZ) Analakely, ce samedi 16 novembre à partir de 15h.

« Aftarira » s’affirme comme l’une des concrétisations des partages qui ont enrichi le festival. À l’initiative de la chorégraphe Géraldine Leong Sang, très active dans le milieu depuis près de deux décennies, étant aussi l’un des piliers de la Compagnie Rary, ce spectacle de danse nous annonce une représentation inédite du quotidien qui nous oppresse. Sa force réside surtout dans l’interprétation du jeune danseur Nampoina Rakotoarivelo, non-voyant, mais qui s’applique avec passion à travers son art.

Géraldine Leong Sang affirme « L’implication artistique des personnes en situation de handicap au pays est très importante. Il s’agit là d’un défi et on est ravi de l’avoir relevé avec la compagnie Lovatiana, entre autres, mais aussi avec tous les artistes qui collaborent avec nous. Ce n’est pas une mince affaire de convaincre tout un chacun que tout handicap peut se surmonter, notamment grâce à la danse ».

« Aftarira » illustrera ainsi, à travers le regard et la grâce de Nampoina Rakotoarivelo, les méandres de la société actuelle qui nous enferment dans une bulle où même la nature et le naturel n’ont plus leur place. Il conjuguera le feu, l’air, le vent, et la terre en enchaînant ses pas de danse. Le tout aidé par une direction artistique innovante de Géraldine Leong Sang, mais aussi de la jeune danseuse Tafitasoa Andriamirado qui épaulera Nampoina tout au long de sa présentation. Promesse de belles prouesses techniques donc de la part des artistes.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter