Accueil » Politique » Traitement des résultats – La CENI défend sa méthodologie
Politique

Traitement des résultats – La CENI défend sa méthodologie

Prudence et précaution. C’est ainsi que la Commis­sion électorale nationale indépendante (CENI), explique la cadence avec laquelle elle traite les résultats électoraux. Lors d’un point de presse, samedi, à Alarobia, maître Hery Rakotomanana, président de la CENI, a d’entrée souligné que « la gestion du traitement des résultats du scrutin est difficile puisque les candidats en tête essaient de publier des résultats et tendent à affirmer qu’ils obtiennent la victoire dès le premier tour ».
Pour le numéro un de la CENI, la bataille des chiffres entre ces candidats, confirme que seuls les résultats publiés par la Commis­sion électorale sont fiables. Expliquant les délais légaux, maître Rakotomanana avance qu’au plus tard les résultats provisoires seront publiés le 20 novembre. Il souligne, notamment, que la loi prévoit que si les résultats des bureaux de vote ne parviennent pas aux Sections de recensement matériel des votes (SRMV), « cinq jours après le jour du vote », ces dernières dressent des procès verbaux (PV) de carence.
Ces résultats en retard ne seront, ainsi, pas comptabilisés. La CENI rappelle, par ailleurs, que les résultats provisoires officiels ne peuvent pas être publiés sans confrontation préalable avec les PV scannés, les donnés numériques et les PV originaux. « La précipitation qui pourrait porter préjudice à la nation n’est pas opportune. Il vaudrait mieux se conformer aux dispositions légales », plaide maitre Rakotomanana.
Le Président de la CENI a, également, profité de cette rencontre avec la presse pour répliquer aux accusations de corruption et de malversation faites par la CENI.

« J’enjoins ceux qui affirment ces allégations de fournir des preuves, de dire où et quand se seraient déroulés ces faits. Que ceux qui veulent porter des accusations fournissent des preuves et que ce ne soient pas juste motivé par des calculs politiques ou excès de zèle », lance-t-il.
Aux candidats à la présidentielle, la CENI leur demande d’envoyer leurs représentants pour suivre le déroulement du traitement des résultats à son siège à Alarobia, mais aussi, au niveau des SRMV. Une démarche qui devrait être automatique et autorisée par la loi et que certains candidats ne prennent pas la peine de faire, pourtant. Il a été rappelé, également, que la publication de résultats autre que ceux mis à disposition par la CENI est interdite.

7 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • On n’a pas confiance!
    La CENI traine trop avec traitement des résultats électoraux.
    ça sent le magouille à plein nez.
    Faites ce qu’il y a à faire… personne n’échappe à son propre destin.
    Samy hijanja izay nafafintsika daholo isika.

  • Raha ny amiko manokana aloha dia hitako fa tsara ny zavatra ataon’ny CENI satria ny asany tsy mba mora fa manaraka tsirairay ireo vato ireo ary mbola misivana sy mitsinjara azy ary manamarina azy, ka rariny kosa raha misy fotoana ny fikirakirana ny vokatra satria, be dia be ireo lalana ahatongavana any amin’ny vokatra farany.

  • Miantso antsika rehetra ho tony ary aleo ny CENI hiasa malalaka amin’ny famoahana io vokatra io fa tsy moramora io fa miantoka tanteraka ny mampangarahara ny fifidianana izy ary izay tonga @ tanjona ihany no arahabaina.

  • Manana ny fomba fiasany ny CENI ka tsy tokony hosembatsembanina @reo karazana kihana sy tsikera maro! Hita hatreto alou fa tena miasa @ fahamarinana ry zareo na dia mitady ho takonan’ireo kandidà sasany toa an-dRavalo izay mamoaka vokatra tsy mari-pototra ary milaza fa ho lany 1er tour mihitsy aza!!!

  • Izay tokoa ilay hoe samy manana ny fomba fiasany ny rehetra ary tokony tsy ho mora fitahina amin’ny ireo vokatra avy amin’ny antokoa maro samihafa. Mila manaja hatrany ny safidin’ny hafa isika mba hisian’ny lamina eto amin-tsika.

  • La CENI n’a jamais été indépendante, elle a été créée par le pouvoir pour le pouvoir et ses responsables sont tous sans exception de mèche avec le pouvoir!
    L’organisation elle même de la CENI est un scandale, l’organisation de cette élection est aussi une HONTE car aujourd’hui on est au vote électronique , les méthodes de la CENI sont des méthodes ancestrales digne des année 60!
    NE FAITES SURTOUT PAS CONFIANCE A CETTE MAFIA nommée CENI car elle est à la botte du HVM il dire les choses comme elles sont!