Actualités Océan indien

Météo – Vers une activité cyclonique inférieure à la moyenne

Selon les études menées par Météo-France, la nouvelle saison cyclonique devrait connaître une activité inférieure à la normale sur le bassin Sud-Ouest de l’océan Indien.
«Nous estimons qu’il y a une probabilité de 60 % de connaître une saison cyclonique 2016-2017 d’activité inférieure à la normale. Il existe aussi une probabilité de 30 % que la saison soit finalement proche de la normale et une probabilité de seulement 10 % de connaître une saison plus active que la normale.»
La probabilité à 60 % correspond à un total de tempêtes et de cyclones sur la saison, inférieur ou égal à 8, situation peu active enregistrée en moyenne une fois tous les 4 ans. Cette prévision prend en compte les 2 systèmes atypiques et «hors-saison» passés non loin de La Réunion en juillet (Abela, première forte tempête tropicale) et en octobre (Bransby, première dépression subtropicale).
Les déductions de Météo-France s’appuient principalement sur le maintien pour une grande partie de la saison, de conditions anormalement sèches, en moyenne, au sein de la zone privilégiée de formation des systèmes dépressionnaires tropicaux.
«La naissance des phénomènes cycloniques devrait se faire de façon préférentielle sur la zone Est voire extrême Est du bassin, au détriment des zones Centre et, à un degré moindre, zone Ouest. Au niveau des types de trajectoires, après plusieurs saisons successives avec une dominante méridienne, c’est-à-dire des systèmes ayant tendance à se déplacer rapidement vers le sud, nous devrions observer cette année un retour à des trajectoires plus habituelles pour le bassin, avec une composante vers l’ouest plus marquée.»
Toutefois, les experts recommandent la plus grande vigilance. «Nous insistons sur le fait que ces prévisions ne présagent rien de l’impact éventuel sur les terres habitées de la zone. Parce qu’il suffit d’un seul système pour connaître un impact pouvant être catastrophique, même une saison peu active peut être source de dégâts majeurs. Il convient donc de mettre en œuvre dès à présent et comme chaque année, les précautions d’usage de début de saison cyclonique.»

© JIR