Accueil » Magazine » Jozéfinn’Austral view – Un jazz indianocéanique de fraternité
Magazine

Jozéfinn’Austral view – Un jazz indianocéanique de fraternité

Le groupe représente une diversité culturelle inédite dans l’océan Indien. Jozéfinn’Austral View comble les férus de bonne musique depuis six ans.

Une vitrine de la richesse musicale et du talent des artistes de jazz de l’océan Indien. Jozéfinn’ Austral View (JAV) emmené par le Réunionnais Jean-Pierre Jozéfinn, enivre les amateurs de jazz de ce côté du globe depuis 2008, mettant en avant une pluridisciplinarité et un melting-pot musical unique. Les membres du groupe jouent avec fierté de leur musique. Celle qu’ils véhiculent dans JAV et qui illustre un jazz à la fois contemporain et traditionnel puisant ses fondements dans les cultures des îles.
Fort de cette personnalité et de cette identité musicale qui lui est propre, le groupe ne tarde pas à faire parler de lui et, par la même occasion, à se faire entendre dans cette région de l’océan Indien, voire au delà. À maintes reprises depuis sa création, JAV se plaît à se produire sur la scène malgache, plus précisément grâce au festival international Madajazzcar. Le fait est qu’à travers ce projet artistique, Jean-Pierre Jozéfinn fédère les perles du jazz indianocéanique.
C’est ainsi qu’un jeune malgache pluri-instrumentaliste a pu rejoindre ses rangs, après avoir prouvé son savoir-faire et sa maîtrise d’instruments face au fondateur de JAV. Bref, celui-ci rythme, avec fougue, le jazz international en retranscrivant sur scène une musicalité créole et métissée, tout en affirmant une identité culturelle propre à La Réunion, à l’Afrique du Sud, au Mozambique et à Madagascar.

Andry Michaël Randriantseva, le musicien pluri-instrumentaliste talentueux  qui est définitivement l'un des piliers centraux du JAV.
Andry Michaël Randriantseva, le musicien pluri-instrumentaliste talentueux qui est définitivement l’un des piliers centraux du JAV.

Harmonieux et fédérateur

Une musique fédératrice, c’est dans cette optique que Jean-Pierre Jozéfinn a convié ses pairs à se joindre à lui dans l’aventure. Il vise surtout à mettre en avant un idéal créole où toutes les traditions peuvent dialoguer librement par le biais d’une écriture musicale universelle. Pour valoriser ce métissage musical dont il est fier, le groupe JAV transporte souvent son public dans la joie et l’allégresse, à travers ses rythmiques. Les sonorités suaves et boisées du marimba du Sud-Africain Bongani Sotshononda donnent souvent le ton, traduisant la chaleur tropicale d’une aventure roots, à la recherche de nouvelles possibilités mélodiques dans les influences de chacun. De même, les rythmes du Mozambique avec lesquels le batteur Frank Paco a grandi, accompagnent la Grande île et son jazz originel dont le pianiste Andry Michael Randriantseva est l’un des grands espoirs. À l’image du fondateur du groupe, La Réunion du contrebassiste Jacky Boyer représente un world-jazz diversifié. Et avec Jean-Pierre Jozéfinn à la direction, JAV propose une fusion inédite et groovy, marquée d’une merveilleuse complicité.

JAV a sorti son premier album en 2015, « Trapadanza » avec lequel il donne un aperçu  des influences de chacun de ses membres.
JAV a sorti son premier album en 2015, « Trapadanza » avec lequel il donne un aperçudes influences de chacun de ses membres.

Jazz homogène, groupe hétéroclite

Illustre représentant de l’océan Indien à travers ses compositions éclectiques et le talent de ses membres, JAV se découvre comme une utopie humaine et mélodique où les cultures malgache, réunionnaise, sud-africaine et mozambicaine enchantent l’oreille des mélomanes aguerris. Sa musique fait voyager et convie le public à une épopée jazzy contemporaine exclusive, un voyage que le guitariste Jean-Pierre Jozéfinn lui-même a entrepris dans le Sud-ouest de l’océan Indien, afin de former ce qui sera son incontournable quintet de haut vol. « L’idée de rassembler ces pays est d’apporter une nouvelle pierre à la musique du Sud-ouest de l’océan Indien et d’Afrique australe car les musiciens de JAV sont issus d’une zone culturelle extraordinaire, aux richesses musicales innombrables. Fédérer les énergies positives de cette région et ainsi transcender un potentiel culturel, encore à découvrir et à faire découvrir, ne peut que renforcer la pertinence d’une telle proposition », soutient le fondateur du groupe.

Le président du comité d'organisation de Madajazzcar,  Désiré Razafindrazaka (à g.) et Jean-Pierre Jozéfinn  sur la scène du festival en 2013.
Le président du comité d’organisation de Madajazzcar,Désiré Razafindrazaka (à g.) et Jean-Pierre Jozéfinn sur la scène du festival en 2013.

Textes : Andry Patrick Rakotondrazaka
Photos JAV – Désiré Razafindrazaka – Craam

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi