Accueil » Politique » Armée – Le général Rakotonirina recadre les troupes
Politique

Armée – Le général Rakotonirina recadre les troupes

Ferme et franc. « Nous avons un devoir et une obligation envers la patrie. Nous sommes redevables envers la population », ce sont les mots du général Richard Rakoto­nirina, ministre de la Défense nationale, durant une prise de parole lors du rassemblement hebdomadaire, à Ampahibe, vendredi.

L’allocution du membre du gouvernement a sonné comme une piqûre de rappel du devoir et de la responsabilité de l’armée. Le contexte de ces derniers temps, au sein de la grande muette, a imposé cette mise au point, visiblement. Depuis quelques jours, en effet, des publications invectivant le commandement militaire circule sur les réseaux sociaux. Des sorties pour dénoncer « le non-paiement d’indemnité de mission », des éléments envoyés pour renforcer la lutte contre l’insécurité dans le Sud du pays.

Depuis plusieurs mois, les éléments de l’armée se relayent dans les Zones rurales prioritaires de sécurité (ZRPS), afin de renforcer la lutte contre les « Dahalo ». Ils ont, également, été au front pour prêter main forte à la population suite aux catastrophes naturelles.

C’était encore le cas durant la période où le coronavirus était à son paroxysme. Dernièrement, quatre-cent soldats ont été dépêchés dans les zones touchées par la malnutrition dans le Sud du pays, pour appuyer la distribution des aides humanitaires et renforcer la sécurité.

« Nous nous devons d’être toujours présents lorsque la patrie a besoin de nous. Nous devons nous dresser pour faire face à tout type de menace, même les conséquences des catastrophes naturelles. C’est notre rôle, notre devoir. Il n’y a pas de quoi s’en plaindre. On ne s’engage pas dans l’armée en quête d’indemnité. Notre raison d’être est de défendre et de servir la population. Ceux qui sont en quête d’indemnité, pour moi, ce ne sont pas des militaires, mais des mercenaires », fustige le ministre de la Défense nationale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi