PRÉSIDENTIELLE - Tirage au sort dans une ambiance détendue


Les treize candidats à la présidentielle ont maintenant un numéro. La CENI est actuellement en Afrique du sud pour l’impression des bulletins uniques. C’est officiel ! Les treize candidats à l’élection présidentielle se sont vus attribuer leurs numéros d’ordre après un tirage au sort effectué dans les locaux de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Alarobia, hier. La plupart des candidats ont été présents à part Hery Rajaonarimampianina, Hajo Andrianainarivelo, Paraina Auguste et Tahina Razafinjoelina qui ont été représentés par leurs mandataires respectifs. À part les membres de la CENI, Florent Rakotoari­soa, président de la Haute Cour constitutionnelle a aussi honoré de sa présence cet événement d’une importance cruciale pour la suite du processus électoral. C’était une grande première de voir les candidats réunis, malgré les absents dans une seule salle, se faisant des sourires et partageant des poignées de mains chaleureuses. À la stupeur générale, le numéro treize qui a longtemps été le numéro fétiche du président sortant Andry Rajoelina est tiré au sort par un concurrent direct et ancien compagnon, Siteny Randria­nasoloniaiko, candidat issu du parti social démocrate (PSD), patron du Mihava tour et député élu dans le district de Toliara I. Ce dernier se dit chanceux d’avoir tiré ce numéro car c’est le numéro de la victoire. Andry Rajoelina, qui a été le dernier à tirer dans l’urne obtient le numéro trois qui lui satisfait tout autant puisque d’après lui, c’est le chiffre de la trinité « le Père, le Fils et le Saint Esprit ».

Les étapes à suivre

Marc Ravalomanana tire le numéro cinq de l’urne et n’a pas attendu la fin de l’événement pour quitter les lieux alors qu’il est venu avec ces lieutenants habituels comme le secrétaire général du parti Rina Randriamasinoro et les députés mais aussi avec une petite foule qui a chauffé l’ambiance à la CENI où d’habitude règne une ambiance calme. Dès la fin du tirage au sort du numéro d’ordre de chaque candidat, une délégation dirigée par Dama Andrianarisedo, président de la CENI s’est envolée pour l’Afrique du Sud pour une mission de deux jours concernant l’impression des bulletins uniques. Ensuite, la Commission électorale procédera à la distribution des cartes électorales et sur ce point, Dama Andrianarisedo précise que des agents de la CENI vont faire du porte à porte pour la distribution mais les citoyens auront quand même le choix de venir au « fokontany » pour prendre directement leurs cartes électorales. En même temps, les candidats doivent désigner leurs représentants pour être membre non permanent de la CENI dont la première réunion est prévue le 18 septembre prochain. Avec les partenaires techniques et financiers, la CENI va par la suite organiser une formation des observateurs agrées précédée par la quatrième discussion et échange sur le processus électoral avec toutes les parties prenantes et avec l’appui de l’Union européenne. Les campagnes de sensibilisation au vote pour accroître le taux de participation aux élections ne vont se terminer qu’au 7 novembre, qui est synonyme de fin de la campagne électorale. Enfin, chaque candidat devra aussi choisir son ou ses trésoriers de campagne pour la trans­parence financière dans le processus électoral. À la fin de la session, le président de la CENI a invité tout le monde à se lever et chanter à l’unisson la chanson de Ludger Andrianjaka « Nosy tanindrazako ». Liste et numéro des candidats 1- Tahina Razafinjoelina du FTT 2- Hajo Andrianainarivelo du MMM 3- Andry Rajoelina du TGV 4- Roland Ratsiraka du MTS 5- Marc Ravalomanana du TIM 6- Paraina Auguste du TT 7- Andry Raobelina de l’ARB 8- Brunelle Razafintsiandraofa de l’APM 9- Lalaina Ratsirahonana du Ny Fihavanantsika 10- Hery Rajaonarimampianina du HVM 11- Daniela Raderanirina du FY-M 12- Jean-Jacques Ratsietison du FMI Malagasy 13- Siteny Randrianasoloniaiko du PSD
Plus récente Plus ancienne