Accueil » Chronique » Les adieux à la reine
Chronique

Les adieux à la reine

L’actualité de la semaine écoulée a courbé devant le trépas d’Elizabeth ii qui a enseveli les autres sujets. le deuil a frappé le Royaume-uni mais son impitoyable voile s’est développé à la vitesse de la lumière qu’il a fini par couvrir le monde entier de son nuage sombre qui, maintenant, plombe l’atmosphère de plusieurs pays du globe habités par des non-sujets de sa Majesté, mais qui ressentent aussi la rigueur de ce climat mélancolique contagieux qui a affecté tant de cœurs qui ont toujours battu pour la famille royale qui est un des clans les plus suivis de la planète et dont la vie exerce un puissant pouvoir de fascination. Et à Madagascar, beaucoup ont été également touchés par cette triste nouvelle.

Notre jeune population dominée, très largement, par les moins de soixante dix ans, a toujours associé le mot « reine » avec Elizabeth ii dont la figure est très présente dans les esprits. c’est parce que nos parents et parfois même nos grands-parents, qui ne peuvent pas encore prétendre à une carte d’adhérent au club très fermé des septuagénaires, n’ont pas connu l’avant Elizabeth ii. Et l’après, qui a commencé jeudi, a encore, pour certains, un goût insipide dur à avaler. car avec Elizabeth ii, disparait une constante, une personnalité dont l’aura inaltérable a traversé les différentes décennies qui ont jalonné des milliards de vies humaines à travers le monde.

la dynastie des Windsor, fondée par George V en 1917 quand soufflait au Royaume-uni un vent antigermanique qui a emporté les titres allemands de la famille royale dont leur nom Saxecobourg et Gotha, était une jeune maison qui avait à peine 35 ans au moment du prologue du règne d’Elizabeth ii. Quand sonna le glas de cette longue ère de soixante-dix ans, elle laissa un centenaire de 105 ans bien portant que jamais. ce nom aura donc vécu, plus de la moitié de sa vie, illuminé fièrement par l’aura de la défunte souveraine. ce flambeau éclatant qui a impressionné le monde entier sera donc un lourd héritage pour le roi charles iii, l’histoire nous dira s’il a les épaules assez solides pour le supporter et s’il pourra entretenir ce feu.

la reine Elizabeth ii était le soleil qui a éclairé sa famille qui a ainsi bénéficie d’une popularité qui dépasse les frontières du Royaume-uni et du commonwealth. ce soleil s’est éteint, mais on peut cependant être certains que le halo qu’il a laissé continuera à entourer les Windsor et que son attrayante lumière ne se lassera pas de les entourer.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter