Accueil » Economie » Politique monétaire – Des réserves de change suffisantes
Economie

Politique monétaire – Des réserves de change suffisantes

Résistante. L’économie reste soutenue malgré les impacts mondiaux et locaux de la pandémie. Le maintien de la stabilité monétaire et financière a été justifié par la Banque centrale de Mada­gascar. « Les réserves officielles de change dont dispose la Banque centrale de Madagascar représentent 5,9 mois d’importation de biens et services et se chiffrent à 2,003 milliards de dollars. L’augmentation s’explique essentiellement par la rentrée des devises liée au déblocage des contributions extérieures. Madagascar est ainsi proche du critère de convergence de six mois d’importation de la sous-région SADC » détaille une missive.

Des mesures d’assouplissement quantitatif de la monnaie ont été mises en œuvre, dès le mois d’avril 2020, en accordant aux banques une déduction des réserves obligatoires du montant des échéances de crédit qui ont été rééchelonnées afin d’atténuer l’effet négatif de cette pandémie sur la trésorerie des banques.

Un instrument exceptionnel de refinancement à moyen terme, au taux fixe de 4,97%, dans le but de soutenir les activités des entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 5 milliards d’ariary, a également été annoncé.

Toujours pour soutenir le financement de l’économie en limitant tout risque de dérapage sur l’inflation, le Comité monétaire, lors de sa première réunion ordinaire en mai 2020, a décidé de maintenir le niveau des instruments de politique monétaire inchangé. Le taux des facilités de dépôt est resté à 0,90 %, celui des facilités de prêt marginal à 5,30 % et le coefficient des réserves obligatoires à 13,00 %.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi