Accueil » Faits divers » Passeport biométrique – Une suspicion de corruption percée à jour
Faits divers

Passeport biométrique – Une suspicion de corruption percée à jour

Une affaire compromettante de haut niveau est mise sous le feu des projecteurs. Transparency international initiative Madagascar tire la sonnette d’alarme depuis mercredi.

Le dossier porte sur un contrat de fourniture de passeports biométriques contractée entre une société belge et l’État malgache en 2006. Elle a été renouvelée en 2013 pour une échéance de dix ans. Une fuite de correspondances électroniques aurait permis de savoir qu’un montant d’environ 540 millions d’ariary avait été versé par la société en question à un membre du gouvernement d’antan, le signataire du contrat.

La société aurait encore approché, en 2010 et 2011, d’autres politiciens dont, toujours un ministre. C’était dans le but de gagner des contrats publics et d’autres faveurs, en échange d’un soutien politique.

« Un audit impartial des conditions d’attribution de l’ensemble de ces contrats, notamment ceux liés à la fourniture de tout type de documents d’identification, devrait être mené sans tarder », réagit la Transparency international suite à ces révélations.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi