Accueil » A la une » Pandémie – Croissance continue de l’effectif des nouveaux cas
A la une Magazine Santé

Pandémie – Croissance continue de l’effectif des nouveaux cas

La pandémie reste présente tandis que la vie reprend son cours normal.

Le nombre des contaminés continue d’augmenter, en parallèle à l’accroissement des décès liés à la covid-19 et des cas graves dans les régions.

Parmi les porteurs du coronavirus se trouvent de plus en plus de patients qui développent un état grave. Huit personnes hospitalisées au centre hospitalier d’Andrainjato à Fianarantsoa sont dans cette situation critique ainsi qu’un contaminé dans la région Itasy et un autre dans la région Diana. Un décès à Amparafaravola dans la région Alaotra-Mangoro est également rapporté.

Hier, quarante cinq nouveaux cas positifs, vingt cinq guérisons et un mort du coronavirus sont annoncés. Vingt trois malades supplémentaires sont localisés dans la région Analamanga et seize dans la région Diana. La pandémie connaît une augmentation du nombre de contaminés face aux quatorze mille trois cent vingt guéris jusqu’ici constatés. « Le taux de guérison se chiffre à 91,39 % », soutient la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du Centre de commandement opérationnel (CCO) de la lutte contre le coronavirus.

Contamination

Avec un nombre de nouveaux infestés toujours supérieur à l’effectif des guéris annoncés pendant le même jour, le coronavirus a déjà tué deux cent neuf personnes. La Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana parle d’un « taux de létalité de 1,33% ». Et les quarante cinq nouveaux cas positifs d’hier ont été détectés à partir de quatre cent cinquante cinq tests. « Le taux de positivité est de 9,89% », précise la porte-parole du CCO.

Mille cent trente huit patients suivent maintenant un traitement. Sur les onze régions où les chiffres sur le coronavirus sont parvenus hier au CCO d’Ivato, Analamanga reste en tête des contaminées. Pour le gouverneur Hery Rasoamaromaka, « le déconfinement permet la reprise des activités après une situation difficile ayant impacté diverses activités. C’est grâce au déconfinement que tout se normalise, mais il faut toujours respecter les gestes barrières pour limiter la propagation du virus », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi