Accueil » Economie » Entrepreneuriat – La cryptomonnaie malgache lancée
Economie

Entrepreneuriat – La cryptomonnaie malgache lancée

Andrinirina  Razafimbelo  lance la  cryptomonnaie  malgache.

Révélation dans la fintech. Andrinirina Razafim­belo, jeune entrepreneur dans la vingtaine, vient d’annoncer la mise au point de la cryptomonnaie malgache. Hier, cet innovateur a abordé « la création du bitcoin au Japon, la simbcoin en Afrique et la lemurcoin à Madagascar ».

La démarche a commencé par la conception de cartes servant à alimenter un portefeuille électronique en ligne. Andrinirina Razafimbelo élucide le besoin de cryptomonnaie de production locale par « un accroissement incessant des activités professionnelles rémunérées par des transactions financières à distance, datant du confinement. »

Pour ce concepteur de la cryptomonnaie malgache appelée « lemurcoin », l’avancée vers l’utilisation bénéfique de toutes les technologies de la communication et de l’information s’ancre progressivement dans la société malgache. « Il y a plusieurs freelancers en ce moment qui se plaignent des modes de paiement en ligne étrangers. Pour être correctement rétribués, ce sont deux-cent trente freelancers qui choisissent maintenant d’utiliser Lemurpay. Prélude à la cryptomonnaie Lemurcoin, la Lemurpay identifie deux mille usagers potentiels. Cette situation justifie la création de la cryptomonnaie pour assurer les échanges et fluidifier les transactions» précise Andrinirina Razafimbelo.

À la tête de son entreprise naissante comptant sept collaborateurs, ce CEO attitré de l’entreprise créatrice de la cryptomonnaie malgache entend cibler le marché local en ligne et prévoit une extension vers l’Afrique. « Les achats à l’étranger et la réception de fonds provenant de l’extérieur requiert un mode de transaction sécurisé et facilité. Il y a la carte virtuelle déjà produite et puis la cryptomonnaie pour avancer davantage» selon les explications d’Andrinirina Razafim­belo.

En l’absence de cryptomonnaie, les usagers des transactions en ligne souffrent en ce moment de la variation des cours de change, réduisant le gain et rendant cher les prix d’acquisition de produits à l’extérieur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi