Accueil » Economie » Transports aériens – Le tourisme délesté de ses fardeaux
Economie

Transports aériens – Le tourisme délesté de ses fardeaux

Les opérateurs touristiques n’ont plus à se plaindre. Lundi, au cours du dixième dialogue politique entre l’Union européenne et Madagascar à Iavoloha, le président de la république, Andry Rajoelina, a annoncé la suppression des tests antigéniques à l’arrivée dans les aéroports malgaches, à compter d’hier 11 août. Le Conseil des ministres de mercredi a aussi approuvé la levée des tests PCR à l’embarquement pour les passagers voulant se rendre à Madagascar. Ces « barrières sanitaires » ont été désignées par les professionnels du tourisme comme de lourds handicaps pour la destination Madagascar. Dans la mesure où les pays riverains ont depuis longtemps abandonné ces préventions. Alors que le nombre des nouveaux cas du coronavirus ne cesse de diminuer et que le nouveau variant ne provoque pas les formes graves de la maladie, comme le communiqué du Conseil des ministres l’a reconnu. Il est attendu une progression du nombre des visiteurs, encore loin des meilleures performances du pays. Les autorités ont reconnu l’importance du tourisme et des transports aériens sur l’économie nationale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter