Accueil » A la une » Tous les ministres remerciés – Le gouvernement prend un nouvel élan
A la une Politique

Tous les ministres remerciés – Le gouvernement prend un nouvel élan

Comme attendu les fonctions des membres du gouvernement ont cessé hier. Le Premier ministre Christian Ntsay va devoir former une nouvelle équipe.

Un nouveau souffle, un nouvel élan. Le président de la République Andry Rajoelina et le Premier ministre Christian Ntsay ont annoncé hier l’arrêt des activités des membres du gouvernement. Les ministres assurent toutefois l’expédition des affaires courantes. Autrement dit le gouvernement est dissous.

Un terme qu’on s’est gardé d’employer étant donné qu’il n’y aura pas de changement de Premier ministre. Christian Ntsay devra donc former une nouvelle équipe dont la tâche principale est de concrétiser les velirano présidentiels. Il va falloir enclencher la vitesse supérieure pour finir les projets présidentiels en particulier les infrastructures routières.

Le casting a déjà commencé depuis mardi au palais d’Ambohitsorohitra. Les successeurs éventuels du général Richard Ravalo­manana, secrétaire d’État à la gendarmerie, frappé par la retraite, y ont été vus. Quatre généraux figurent parmi les prétendants.

Une magistrate, certainement pour le poste de ministre de la Justice, y a été éga­lement aperçue au palais d’État.

Les consultations ont continué hier et peut-être aujourd’hui. Le nouveau gouvernement devrait être mis en place dans les meilleurs délais certainement en cette fin de semaine. C’est un gouvernement de combat que Christian Ntsay devrait mettre en place pour faire face aux urgences du moment et pour accélérer la finition des différents projets.

L’équipe sortante a péché par son inaction en particulier face aux problèmes sociaux de la population. Le délestage, le manque d’eau, la hausse des prix des produits, l’insécurité, le chômage… restent pour le moment sans solution.

Le fil d’Ariane

Comme on l’a mentionné, le président de la République et le Premier ministre semblent déterminés à donner un coup de pied dans la fourmilière. Les indiscrétions signalent que seuls cinq ou six ministres pourraient être reconduits.

En revanche on ignore si la structure du gouvernement sera maintenue dans sa forme actuelle. Tant qu’à changer il est peut-être temps d’essayer autre chose. Changer les départements pour une meilleure efficacité, pour un meilleur réalisme, pour une meilleure rentabilité. On peut fusionner ou supprimer certains départements. Le handicap du précédent gou­ve­rnement était peut-être d’avoir hérité d’une structure figée depuis 2002 et qui n’a rien apporté. De petites retouches ont été faites par-ci, par-là sans avoir été ni décisif ni déterminant dans le développement. On tourne autour du pot sans pouvoir trouver le fil d’Ariane.

Christian Ntsay doit cette fois trouver des hommes et des femmes qu’il faut à la place qu’il faut dans les départements clés. À commencer par l’Industrie, le Commerce et l’Artisanat confronté actuellement au problème de la hausse galopante et irrépressible des prix. Il va falloir trouver un Hercule ou un Maciste pour faire le ménage sur le marché où tout le monde fait ce qui lui plaît.

On se demande même s’il ne faut pas scinder en trois ce département ultra important. S’occuper de l’industrie et du commerce à la fois n’est pas une mince affaire. Ce qui explique peut-être l’échec de l’ancien ministre.

Il en va de même de l’Amé­nagement du territoire et des travaux publics. Deux grands départements en un. Forcément l’un a été délaissé au profit de l’autre d’où son incapacité d’anticiper les problèmes comme la détérioration des routes nationales.

Les départements les plus poussifs comme la Population, l’Enseignement technique, la Fonction publi­que, l’Agriculture, l’Ensei­gnement supérieur, les Mines, l’Énergie, les Affaires étrangères, l’Économie et finances, la Justice…­doivent être confiés à des personnes de poigne et convaincues des objectifs et de l’option du gouvernement.

Les heureux élus ont deux ans pour faire leurs preuves. À vos marques.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • On est prêt à parier que l’autre à la communication et celui au sport seront indétrônables . La philosophie des oranges : on ne vire pas les cireurs de pompe !