Actualités Opinions

Tollé à Toamasina : Des présumés trafiquants tirés d’affaire

Un groupe de personnes brûlées de curiosité s’est encore amassé samedi matin, à Morarano Toamasina, près de la maison dont les occupants ont été accusés de trafic d’organes. La veille, cette rumeur a viré à un violent affrontement entre civils et forces de l’ordre. La tension s’est peu à peu apaisée.

Le régiment a dû faire fuir les locataires pour sauver leur vie. De son côté, l’organe mixte de conception (OMC) a annoncé l’ouverture d’une enquête sur cette affaire.

Vendredi, l’agitation a éclaté lorsqu’une jeune femme et son père ont avisé la gendarmerie de ce qu’elle aurait vu chez la famille où elle est venue chercher du travail. Son futur employeur l’aurait priée de prendre la douche dans laquelle elle aurait fait face à une tête humaine décapitée. Des faits qui n’ont pas été avérés après perquisition, selon la gendarmerie. Empêchée d’y entrer, la cohue s’est alors tournée vers les forces de l’ordre et les a lapidées. Puis après, elle a été dispersée à coup de gaz lacrymogène.

La domestique est introuvable, selon les dernières informations du Groupement de la gendarmerie d’Antsinanana.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter