Actualités Economie

Agriculture : Madagascar subit le changement climatique

La WWF a soulevé la relation entre la croissance de la population et la pression que celle-ci exerce sur l’environnement en réagissant à un rapport du Groupe d’experts international sur l’évolution du climat. L’étude a notamment indiqué que 75% de la déforestation dans le monde est attribué à l’agriculture et la nourriture. Malgré cela, 810 millions de personnes restent malnutries.

Cette tendance se retrouve ainsi à Madagascar d’après la WWF, un constat confirmé par un ingénieur agronome, Hary Rajaonarison, qui œuvre dans la protection de l’environnement dans le Nord. Il avance que la culture sur-brûlis est un fléau pour les forêts. Il a également avancé le bois de chauffe et le bois énergie comme autant de causes de la destruction de l’écosystème. Pour ce qui est de la production, notre interlocuteur affirme que le pays est encore loin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

La faute à la faiblesse des surfaces cultivées et l’utilisation de techniques traditionnelles à faible rendement. Il faut ajouter à cela le changement climatique. « Les agriculteurs commencent à prendre conscience du changement climatique, mais pour le moment, ils ne font que le subir », souligne Hary Rajaonarison qui évoque un certain fatalisme. Pour faire face à cette réalité, il prône plus de soutien aux recherches notamment sur les semences afin de s’adapter, entre autres, au retard des pluies pour la riziculture.