Faits divers

Soavimasoandro – La mère succombe, son bébé survit

La dépouille de la quadragénaire a été conduite à la morgue après examen par les médecins urgentistes.

Un accouchement traditionnel a coûté la vie à une quadragénaire. Son bébé a pour sa part échappé à la mort.

Accouche-ment dramatique à Soavimaso-andro. Dans l’après-midi d’avant-hier, une femme âgée d’une quarantaine d’année a trouvé une mort tragique en donnant naissance à son enfant. De source hospitalière, elle a accouché à domicile. C’est une sage-femme traditionnelle ayant fait le suivi de sa grossesse qui a fait le nécessaire pour l’accouchement. Tout semblait normal et la mère ne manifestait aucun signe avant-coureur de complication avant que cela ne vire au drame.
La quadragénaire n’est pas à son premier accouchement. Par le passé, tout s’est bien déroulé. Préparée moralement et physiquement, elle semblait prête, mais la mise au monde de son dernier enfant lui a été pourtant fatale.
Le bébé est en bonne santé bien que l’accouchement se soit mal tourné. D’après les témoignages des proches de la défunte, le nourrisson est né à terme. Bien portant, il est hors de danger. En revanche, sa mère a perdu beaucoup de sang, ce qui lui a coûté la vie.

Évacuation tardive
Devant cette délicate situation, ses proches et famille, ne sachant plus quoi faire, l’ont évacuée d’urgence à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Elle était arrivée à l’hôpital environ deux heures après l’accouchement. Les médecins urgentistes ont tenté l’impossible pour l’arracher à la mort, mais elle avait déjà rendu l’âme lorsqu’elle a été admise dans leur service. Ne pouvant plus rien faire pour la malheureuse, les médecins ont envoyé sa dépouille à la morgue de l’hôpital d’Ampefiloha.

La police a été informée du drame. De ce fait, des enquêteurs ont été envoyés à la morgue pour faire le constat et faire la lumière sur ce qui s’est produit. Ils ont, dans la foulée, émis un réquisitoire d’autopsie.

Hier, un médecin légiste de l’hôpital d’Ampefiloha a pratiqué une autopsie sur le corps inerte de la mère de famille. Les conclusions ont été transmises à la police qui devrait, à son tour, faire une liaison avec le parquet. La dépouille du quadragénaire a été récupérée hier après-midi par sa famille pour les préparatifs des funérailles. À Soavimasoandro, des proches de la défunte s’occupent tant bien que mal de l’enfant. Sans emploi fixe, la mère de famille happée par cette mort brutale avait des revenus modestes et instables pour subvenir aux besoins de son foyer.