Accueil » Actualités » Électricité – Deuxième hausse des tarifs en août
Actualités Social

Électricité – Deuxième hausse des tarifs en août

Une autre révision des prix de l’électricité s’appliquera très prochaine­ment. Alors que les problèmes de délestage ne sont toujours pas résolus.

Les clients de la société « Jiro sy rano Mala­gasy » (Jirama) ne sont pas encore réveillés de leur cauchemar après l’augmentation de leur facture, en juin, que la deuxième hausse des tarifs de l’électricité pour cette année s’annonce déjà. Cette élévation sera facturée dès août 2016, selon un communiqué, dans le site de l’Office de Régu­lation de l’Électricité (ORE), sorti hier.
La dernière flambée des prix des carburants, en début juillet, expliquerait cette nouvelle hausse. Selon une indiscrétion auprès de la société Jirama, cette société emploie en grande partie les centrales thermiques pour produire de l’électricité, car comme notre source le dit :  « en hiver ou en été, nos centrales hydrauliques ne peuvent pas satisfaire les besoins ».

Deuxième tranche
La révision des tarifs de la Jirama a été vivement recommandée par le Fonds Monétaire international (FMI) pour résoudre les problèmes financiers rencontrés par cette entreprise d’État.
Cette révision des tarifs concerne essentiellement la deuxième tranche de la consommation pour les basses tensions. En guise d’exemple, chez les catégories de clients «basse tension» économique dont la catégorie d’utilisation est « non résidentiel », un kilowatt heure (kWh) s’achètera à 738 ariary pour la deuxième tranche et pour les zones 1. En juin, il a été acheté à 703 ariary et entre août 2012 et mai 2016, à 645 ariary. Pour la catégorie d’utilisation
« résidentiel », le prix de la deuxième tranche augmentera à 710 ariary par kWh, si actuellement, les consommateurs des grandes villes payent 676 ariary pour un kWh. Pour la basse tension générale, « résidentiel », il sera de 357 ariary pour les consommateurs des grandes villes, si en juin, le prix d’un kWh coûte 340 ariary.
Les clients utilisant la moyenne tension et la haute tension n’en seront pas épargnés non  plus. Pour les moyennes tensions industrielles de longue utilisation, par exemple, le prix d’énergie d’un kWh deviendra 194 ariary au lieu de 182 ari­ary, en juin, et 158 ariary avant la première hausse.
Cette révision devrait améliorer la qualité de distribution et de production de l’électricité, comme l’a indiqué le précédent ministre de l’énergie lors de l’annonce de cette hausse inévitable de l’électricité, en avril, mais ceci n’a été qu’un discours politique. Depuis des semaines, plusieurs quartiers dont Antanimena et Itaosy ont été victimes d’une longue coupure d’électricité.

Miangaly Ralitera