A la une Culture

Littérature – La poésie indienne se traduit en malgache

Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde à Madagascar salue la splendeur de la poésie malgache et le talent des poètes nationaux à travers ce projet.

Un trait d’union poétique entre deux cultures. Ainsi s’affiche ce recueil de poésie qui retranscrit la littérature indienne à travers la langue malgache.

Le mois de juin reconnu comme le mois consacré à la célébration de la langue maternelle, représente une occasion de promouvoir sa richesse à travers la diversité linguistique et culturelle. Comme l’affirma d’ailleurs l’illustre Henri Rahaingoson « Ma langue je la fais souveraine, quand à celle d’autrui, je la maîtrise et je la fais mienne ». Ainsi se découvre ce projet poétique qui conjugue la culture malgache avec la culture indienne, pour le plus grand plaisir des férus de poésie et de littérature. Il s’agit d’un recueil inédit qui se compose en son sein, de plus de 3000 ans de poésies indiennes tirées de vingt-huit dialectes locaux, le tout traduit en malgache.

De la langue maternelle du mythique poète indien Rabindranath Tagore à celle de l’intemporel Jean-Joseph Rabearivelo, un lien littéraire se crée à travers cet ouvrage exceptionnel. Porté par l’initiative de l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Abhay Kumar, lui-même poète et diplomate à la fois, ce recueil se compose des cents plus beaux poèmes indiens traduits dans notre langue maternelle. La poésie étant pour lui un art universel qui unit les cultures et promeut leurs valeurs.

Traduction méticuleuse

Pour mener à bien ce projet, l’ambassadeur Abhay Kumar s’est ainsi entouré de la fine fleur des poètes, écrivains et personnalités littéraires de la Grande île. Tels que Mose Njo, un écrivain et artiste malgache populaire, Placide Alex Tsarahevitra, et des poétesses nationales comme Tsiky Koloinjanahary Rabe, Haja Lalao Razanamanana, chef du Département de la langue Anglaise à l’université d’Antananarivo, JL Razafy, Andréa Lalatiana, Maholy Razanadrasoa, Fanja Rakotondrainibe et Jeannie Rafalimanana à la fois poétesse et diplomate écrivant sous le pseudo Thina. Un collectif sous la bienveillance de l’écrivaine émérite Michèle Rakotoson, dont le soutien et les remarques renforcent la qualité de ce recueil de poésie édité par les éditions Tsipika. Il est déjà disponible dans toutes les librairies. Au-delà de ce projet, Abhay Kumar travaille aussi sur une anthologie toujours en rapport à la poésie. Elle se focalise cette fois sur les plus grands poèmes d’amour indien et devrait sortir vers la fin de l’année.