Régions

Décentralisation – La région Menarandra réclamée

Le député d’Ampanihy, Marco Tsaradia, remet sur le tapis la création de la région Menarandra.

Une vingt-troisième région proposée. La naissance de la région Menarandra qui regroupera les districts d’Ampanihy-Ouest, Betioky, Bekily, Benenitra et Beloha, soit le plateau Mahafaly, est demandée par le député Marco Tsaradia. Menarandra, en raison du fleuve du versant Ouest, qui traverse les régions AtsimoAndrefana, une partie de l’Androy et l’Anosy et qui se jette dans l’océan Indien.

C’est un découpage déjà proposé en 2004, au temps où les vingt-deux régions actuelles ont été également proposées et décrétées officiellement. Mais au final, la région Menarandra n’a pas été jugée opportune par l’Assemblée nationale à cette époque, de même que le district de Morombe qui devrait faire partie de la région Menabe.

Les cinq districts de ce qui aurait dû appartenir à la région Menarandra sont intégrés dans la région Atsimo-Andrefana. « C’est une proposition que je lance pour être débattue dans un avenir proche. Elle ne sera pas abordée pendant cette session parlementaire, mais peut-être durant la prochaine session. Nous jugeons la structure et tous les mécanismes de décentralisation un peu lourds pour être supportés par la région Atsimo-Andrefana, à elle seule », justifie le parlementaire d’Ampanihy-Ouest.

Le député veut ainsi faire passer un message sur l’importance du découpage en deux de la région AtsimoAndrefana. Au niveau de ses pairs de l’Assemblée nationale d’abord et aux membres du gouvernement qui devra concevoir le projet de loi.« Le budget est à peu près le même pour toutes les régions alors que d’autres ne comportent que trois districts », ajoute-t-il. La région AtsimoAndrefana, en effet, comporte neuf districts avec Toliara I et II, Morombe, Sakaraha, Ampanihy-Ouest, Benenitra ,Ankazoabo, Betioky et Beroroha. On recense une population totale de 1 799 088 (Instat 2018) réparties dans cent cinq communes. Ampanihy Ouest compte plus de trois cent cinquante mille habitants regroupés dans près de quatre vingt dix mille ménages dont soixante dix huit mille habitants en milieu rural. Pour l’heure, les banques n’y existent pas, obligeant la plupart des agents de l’administration à se déplacer à Toliara pour percevoir leur salaire ou pour d’autres ordres administratifs.

« C’est encore le commandement de la compagnie de la gendarmerie d’Ampanihy qui s’occupe des districts de Betioky et de Benenitra et c’est compliqué dans la pratique. Les retombées des exploitations minières qui fleurissent dans notre district, n’atteignent pas notre population car tout est administré par la région Atsimo Andrefana », argumente encore Marco Tsaradia. Le district ne peut ainsi qu’attendre les subventions telles que celles relatives au CLD. Un groupe électrogène et des lampadaires solaires ainsi que des kits solaires ont été acquis pour éclairer la commune d’Ampanihy et d’Ejeda, et les bureaux des communes. Le tout, avec d’autres petits projets, a coûté 300 millions ariary.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter