Régions

Attaque à Andranofasika – Une femme grièvement blessée

Alan Thierry Ngilitara, maire de la commune d’Andranofasika.

Trente bandits armés ont mis à sac trois maisons dans le district d’Ambato-Boeni. Les pertes matérielles sont lourdes.

Une épicerie et deux habitations dévalisées à Mahatazantsoa, fokontany de la commune d’Andranofasika dans le district d’Ambato-Boeni. Deux maisons ont d’abord été les cibles des bandits, après quoi ils ont pu obtenir une somme d’argent de 200 000 ariary dans la troisième maison. Les trente bandits étaient armés jusqu’aux dents et ont commencé par des tirs en l’air avant de dévaliser les trois maisons.
« Dans la nuit d’avant-hier des bandits armés ont fait irruption dans les deux premières maisons après des tirs en l’air. Les habitants du fokontany de Mahatazantsoa ont pris peur et n’ont pu rien faire. Profitant de cette terreur, ils ont pénétré de force chez les victimes pour les piller», relate Alan Thierry Ngilitara, maire de la commune d’Andranofasika. Les pertes matérielles sont lourdes pour les victimes. « Les malfaiteurs ont surtout emporté des sacs de produits de première nécessité ainsi qu’une somme de 200 000 ariary qu’ils ont pris chez leur troisième victime », enchaine le maire.
Au cours de leur attaque, une femme a été également blessée au cou, mais l’un des bandits l’a protégée, ce qui suppose que le renseignement qui les ont conduits à s’attaquer à ces maisons, provient des personnes assez proches des victimes. Selon les explications, les trente bandits ont opéré au moment où les forces de l’ordre ne se trouvaient pas sur les lieux. Une situation que les habitants dans le fokontany déplorent. « L’insécurité règne dans notre commune parce les éléments des forces de l’ordre sont en sous-effectifs », conclut le maire.