Sport

Ahmad – « Interpellation et non arrestation »

De passage actuellement à Madagascar, le président de la Confédération Africaine de Football est revenu sur les événements de la semaine dernière. « C’était une interpellation et non une arrestation », a précisé Ahmad.
Pour rappel, il avait été interpelé à son hôtel à Paris (France), jeudi dernier. Il fait partie des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête de la justice française, suite à une plainte déposée contre la CAF. Une plainte concernant la rupture du contrat de l’instance africaine avec Puma, pour s’engager avec Tactical Steel, juste avant le Championnat d’Afrique des Nations 2018.
« Je n’ai pas été arrêté. J’ai juste été auditionné. Il y a une nuance importante », a-t-il rajouté. Le numéro un de la CAF se dit également « sidéré », par rapport à la manière dont certains journalistes ont relayé et déformé les informations concernant cette affaire.
Lundi dernier, Ahmad a rencontré le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, à Ambohijatovo. L’occasion d’échanger sur les appuis que la CAF peut apporter à la Grande île, afin de développer la discipline.
Lundi soir, il était au Carlton Anosy pour le dîner en l’honneur des Barea.