Accueil » Faits divers » Anjozorobe – Un ancien détenu récidiviste abattu
Faits divers

Anjozorobe – Un ancien détenu récidiviste abattu

Le fusil et les cartouches d’arme de guerre trouvés après l’accrochage.

Un autre bandit dangereux a été tué dans un accrochage, mardi, à Ambatomanoina Anjozorobe. Il a perpétré une série de vols de bœufs après être sorti de la prison d’Antanimora.

DEUX malfaiteurs jugés dangereux ont été abattus dans le district d’Anjozorobe en l’espace de quelques heures, mardi. L’un essayait de s’enfuir, si l’autre, 24 ans, échangeait des tirs avec les gendarmes.

Pour ce jeune bandit qui voulait défier cinq éléments de la brigade d’Ambato­manoina, il avait purgé treize mois d’emprisonnement dans la maison centrale d’Antanimora, de 2020 à 2021. Sa bande et lui ont sévi dès sa sortie de prison. Depuis, il est un homme recherché.

Ce mardi-là, deux voleurs de zébus et lui sont venus au village d’Anosimanarivo où vivent plusieurs membres de sa famille. Avisés de leur présence, les gendarmes ont rapidement rejoint les lieux pour les arrêter. Au terme d’une course-poursuite, un accrochage a eu lieu. Un déluge de coups de feu a retenti.

Actes de banditisme

L’ancien détenu a été touché par les projectiles. Il n’a pas survécu. Ses coauteurs ont battu en retraite et pris la fuite. Ils seraient équipés de fusils Mas 36, a-t-on indiqué.

Une arme de fabrication artisanale a été trouvée près du corps du défunt. Elle fonctionne correctement avec des munitions de Mas 36. D’ailleurs, cinq cartouches de 7,5 millimètres ont été découvertes pendant le ratissage. Les quatre sont d’un même lot.

« Elles sont une dotation pour le poste avancé d’Antanetibe Anativolo qui a été saccagé et incendié par des malfaiteurs lors de l’émeute du 30 septembre 2021 », communique la compagnie de la gendarmerie Imerina centrale.

L’ex-taulard d’Antani­mora et son escouade criminelle ont été cités dans plusieurs actes de banditisme et vols de bétail à Anjozorobe depuis des années. « Il avait été pris en flagrant délit et incarcéré. Juste après sa libération en septembre 2021, il a participé à un vol de bestiaux dans la commune de Beronono. Deux mois plus tard, il a attaqué avec son équipe à Ambohimiadana. Puis en décembre 2021, ils ont assiégé des villages à Ambatomanoina », énumère la gendarmerie.

« Récemment en avril, ils ont volé des bœufs à Fierenana Ambohitsoa, de la commune de Beronono », ajoute-t-elle.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter