Accueil » Social » Travail à l’étranger – Poursuite contre les auteurs de traite humaine
Social

Travail à l’étranger – Poursuite contre les auteurs de traite humaine

Les auteurs de trafics de personnes seront poursuivis. C’est ce qui ressort du conseil des ministres avant-hier. A l’issue de ce conseil, les réseaux mafieux et auteurs de trafics de personnes seront punis sévèrement et dédommageront les travailleurs dont les femmes victimes d’abus et de maltraitance. Les mesures prises en conseil des ministres concernent notamment l’envoi des femmes dans les pays arabes. « Les présumés auteurs directs ou indirects de l’envoi des travailleurs malgaches prendront en charge les dépenses afférentes au rapatriement de ces derniers et les dédommageront ».

Outre la poursuite des auteurs et instigateurs, des contrôles minutieux seront également effectués sur les agences de placement et les responsables de l’envoi des travailleurs malgaches à l’étranger et également sur les vols reliant Madagascar à ces pays où l’envoi est interdit. Les autorisations ne seront plus délivrées en ce qui concerne les pays ne possédant pas d’ambassade malgache ou ceux qui ne reconnaissent pas les droits humains. Une décision qui laisse perplexe les syndicats : « Une telle décision est nécessaire et c’est un grand pas, seulement, elle ne doit pas restée caduque en favorisant les envois clandestins. Ce que l’on espère c’est que son application ne soit pas théorique comme celle de 2013, mais ayant des effets sur la situation », explique Rémi Henri Botoudi, Secrétaire Général du SEKRIMA ou Sendika Kristianina Malagasy.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter