Social

Maladie dégénérative – De nouveaux malades de Parkinson détectés

Ce geste permet aux médecins de détecter la maladie de Parkinson.

Ils sont lents, ils tremblent, leurs membres sont rigides. Plusieurs personnes présentant ces signes de la maladie de Parkinson sont venues au dépistage de masse organisé par l’association de Parkinson Mada­gascar au centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befela­tanana (CHU JRB), hier. Les six neurologues qui ont assuré ce dépistage ont détecté quarante nouveaux malades de Parkinson sur les cent vingt-et-une personnes présentes à cet évènement. «La plupart des malades sont au début de leur maladie », affirme le Dr Julien Razafi­mahefa, neurologue.

Le plus frappant durant la journée d’hier, c’est d’avoir vu quelques jeunes de la trentaine d’années touchées par cette maladie qui n’a pas de traitement curatif et qui affecte généralement les personnes âgées.
« Nous avons reçu une personne de 34 ans, une autre de 39 ans, et une dernière de 44 ans », indique un autre médecin. Jusqu’ici, les causes de cette maladie dégénérative et handicapantes restent inconnues.
Deux cents personnes suivent des traitements de cette maladie neurologique. Devant le coût élevé du traitement à vie et face à la difficulté d’accès aux médica­ments, l’association Parkinson Madagascar qui regroupe les malades et leurs familles projette de signer une convention avec Sopharmad, un grossiste de produits pharmaceutiques, pour alléger les coûts et faciliter l’accès aux médicaments.