Océan indien

Jeux des îles – Budget presque bouclé

Giandev Moteea, Jean-Pierre Sauzier, et le ministre des Sports, Stephan Toussaint ont la lourde tâche de mener à bien ces JIOI. 

Avec un budget de dix milliards d’ariary, les prochains Jeux des Îles seront des jeux cinq étoiles. Cette somme est destinée à l’aspect organisationnel.

Rs 100 millions soit dix milliards d’ariary. C’est la somme requise, selon les estimations des membres du Comité organisateur des Jeux des îles (COJI), pour la tenue des Jeux cinq étoiles. Celle-ci n’est pas loin d’être réunie.
«Valeur du jour, on a atteint la barre des Rs 90 millions ( 9 milliards d’Ariary). D’autres accords de partenariats seront signés dans les jours à venir. En parallèle, des éventuels sponsors manifestent leur désir d’être partie prenante de l’aventure. Sachant qu’il nous reste encore un peu plus de trois mois avant les JIOI, je suis donc confiant qu’on atteindra le montant qu’on s’est fixé. Je crois même qu’on pourrait le dépasser», s’enthousiasme Giandev Moteea, le trésorier du COJI.
Sa satisfaction est d’autant plus grande, dit-il, car «l’engagement des sponsors va au-delà du simple aspect financier. On sent qu’il tient plus de la fibre patriotique qu’autre chose. L’acte de contribuer financièrement n’est pas isolé, il s’accompagne d’une réelle implication, d’une envie de participer au succès de l’événement.»

Deux catégories
Les Rs 100 millions (10 milliards d’ariary) recherchées par la commission finance et marketing du COJI sont destinées exclusivement à l’aspect organisationnel des Jeux. La préparation des athlètes bénéficie, elle, d’un autre fonds. Des Rs 82 millions (8,2 milliards d’ariary), pourvues par l’État sur les trois dernières années.
Lors de l’exercice budgétaire 2018/19, Pravind Jugnauth avait alloué une somme de Rs 75 millions (7,5 milliards d’ariary)pour nos athlètes en vue des JIOI – dont Rs 60 millions (6 milliards d’ariary) à la préparation et Rs 15 millions (1,5 milliards d’ariary) réservées à l’achat des équipements et tenues vestimentaires. En 2017/18, Rs 18 millions (1,8 milliards d’ariary) avait été accordées. Et Rs 3,2 millions en 2016/17. Ce fonds est géré par le mi- nistère de la Jeunesse et des Sports, à travers un comité de suivi.

«L’item préparation se décline en deux catégories. Il y a la préparation générale et la préparation spécifique», explique un membre du comité de suivi. «Des Rs 60 millions(6 milliards d’ariary) accordées dernièrement, une somme de Rs 40 millions (4 milliards d’ariary) a été votée pour la préparation spécifique. On parle là des camps d’entraînement, des compétitions, tant sur le sol local qu’à l’étranger. Depuis 2016, on a demandé aux différentes fédérations concernées de nous faire parvenir un plan, s’échelonnant sur trois ans, pour la préparation de leurs athlètes. Bien sûr, des modifications pouvaient y être apportées en temps et lieu. C’est en fonction du plan, de la cohérence de celui-ci, qu’on a opéré. On a déjà financé pas mal de stages et compétitions. D’autres, à venir, sont déjà approuvés. On s’attend à recevoir d’autres demandes une fois les différentes sélections arrêtées.»

© lexpress.mu

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter