Accueil » Régions » Ambatondrazaka – Des bandits armés attaquent les boutiques et les taxis-motos
Régions

Ambatondrazaka – Des bandits armés attaquent les boutiques et les taxis-motos

Les habitants d'Ambatondrazaka sont à nouveau  sur le qui-vive à cause de l'insécurité.

Peur permanente. Les habitants de la ville d’Ambatondrazaka et sa périphérie vivent une fois de plus dans l’angoisse à cause d’une série d’attaques à main armée qui se sont produites dans trois localités, durant quatre nuits, du vendredi 6 mars au lundi 9 mars. Outre les objets de valeur comme l’or, des millions d’ariary ont été emportés par les bandits.

Une attaque à main armée a eu lieu à Anosindrafilo le vendredi 6 mars vers 23h30. Les bandits ont pris comme cible un magasin. « Ils étaient une quarantaine si je ne me trompe pas. Certains ont gribouillé leur visage de rouge, de vert, de noir et de bleu, d’autres ont utilisé des sachets en plastique en guise de cagoule. Ils se sont emparé d’un téléviseur, d’une boîte de bijoux en or et d’une somme de 1 700 000 ariary », raconte un témoin oculaire.

Selon des sources, une autre attaque à main armée a eu lieu dans la nuit de samedi 7 mars à Tanamandroso : 150 000 ariary ont été emportés par un gang de neuf bandits. Ensuite, il y a eu l’opération de Feramanga-nord où cinq bandits de grand chemin ont arraché avec violence 200 000 ariary et plusieurs objets de valeur. Toutes les victimes sont des marchands.

Les bandits s’en prennent aussi aux taxi-motos. « Récemment sur la route menant à Feramanga-nord, un conducteur de taxi-moto a été menacé par son passager. Celui-ci a crié au secours comme un signal à des individus surgis de nulle part. Ils ont emporté la moto. Quelques jours après, d’autres personnes ont été victimes d’attaques de viol et de vol de tabliers des élèves (…)», relate un jeune homme.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi