A la une

Conduite : Les auto-écoles déplorent les conditions d’apprentissage

NoroRajaonarison, Présidente du syndicat des écoles de conduites de Madagascar (au centre) et les membres du bureau.

Les infrastructures manquent. Les syndicats des auto-écoles dans tout le pays ont tiré la sonnette d’alarme face à l’insuffisance des panneaux de signalisation, parmi les problèmes dans la mise en pratique des leçons de conduite. « Malgré les leçons inculquéesdurant les cours, le manque d’infrastructure reste un défi. Nous devons faire avec ce qu’on a », soulève Noro Rajaonarison, Présidente du syndicat des écoles de conduites de Madagascar. C’est le cas par exemple des panneaux de signalisations. « Nous avons des difficultés à adapter les leçons de conduites avec la réalité. Par exemple, la pratique présente une lacune puisque nous sommes obligées de présenter théoriquement les panneaux alors qu’il n’y en a pas», enchaine-t-elle.

Les apprentis en témoignent. « J’ai beaucoup de difficultés puisque plusieurs indications ne sont plus là. C’est le cas au niveau des intersections. Lorsqu’on obtient notre permis, on est obligé de se fier tout simplement à l’habitude sur les routes », explique Sarobidy, un conducteur. Selon les syndicats des auto-écoles, l’infrastructure ainsi que les panneaux de signalisations doivent suivre les normes, afin de participer à l’amélioration dans le domaine de la conduite, en général. « Nous avons déjà lancé un appel pour  que les panneaux soient complets. Même cas au niveaudes circuits des examens », explique encore la présidente du syndicat des auto-écoles.