ROCADE D’IARIVO - Un jeune footballeur périt dans une collision


À moto, Matio Rabenoro, joueur U20 d’un club de foot, est décédé après s’être télescopé avec un 4x4, lundi, sur la rocade d’Iarivo. Son camarade a perdu une jambe. Accident mortel. Une étoile montante du football U20, Matio Rabenoro, est partie à la fleur de l’âge. Ce joueur de l’AS Jet Mada et son camarade, à moto, ont été victimes d’une violente collision, sur la rocade d’Iarivo, à Ampasika, lundi, à 22 heures. « Ce n’était pas juste un simple accident, mais vraiment ce qu’on peut appeler une tentative de meurtre », publie sur Facebook Jordan Rakotomavo, celui qui accompagnait Matio. Tous les deux rentraient de By-pass vers 21h30. « Une fois à la rocade, nous roulons tranquillement puisque notre moto est encore en plein rodage, ne dépassant même pas les 50km/h. d’Iarivo », ajoute-t-il. L’autre côté de la rocade est actuellement en cours de construction, aussi la circulation se fait-elle d’un seul côté en double sens. Dernier souffle Un 4x4, une Nissan, conduit par un général à la retraite de la gendarmerie nationale, est arrivé du rondpoint d’Ambohimahitsy vers Amoronakona. Il se serait lancé à tombeau ouvert. Selon le jeune homme, la voiture aurait roulé à vive allure et aurait heurté de plein fouet la moto, « projetant mon ami et moi de l’autre côté de la chaussée ». Comme il était conscient, il a demandé à Matio Rabenoro comment il allait. « Et je n’oublierai jamais la sensation, ce moment où au lieu de me répondre, je l’entendais respirer atrocement mal, où l’on sent que chaque respiration est de plus en plus néfaste pour lui », peut-on lire dans le post de Jordan Rakotomavo. Jordan Rabenoro entend ensuite la personne qui était dans le 4x4 dire que, « selon lui, nous étions en contre sens. Mais pour vous dire que ceci a vraiment été une tentative de meurtre, c’est parce que, sur une ligne droite, voyant un véhicule arriver, même pensant que celui-ci est en faute, ce n’est pas du tout une raison de nous foncer dedans », accuse-t-il. Matio Rabenoro qui était au guidon, a rendu son dernier souffle en cours d’évacuation à l’hôpital. Il sera inhumé demain, à Vahakomby-Fieferana. L’autre a eu une fracture du tibia gauche, nécessitant une intervention chirurgicale pour lui implanter du métal sur les deux os. L’automobiliste aurait été en état d’ébriété. La brigade d’Ambohimangakely a ouvert une enquête.  
Plus récente Plus ancienne