Accueil » A la une » Santé – Pas de mesures spécifiques face à la Covid-19
A la une Social

Santé – Pas de mesures spécifiques face à la Covid-19

Le port de cache-bouche est quasi abandonné par la population.

Les mesures sanitaires contre Covid-19 restent en vigueur, mais sont peu respectées. Face à la hausse des cas, les autorités rappellent leur nécessité.

Personnene semble être inquiet face au regain de l’épidémie de coronavirus. Les autorités n’ont pas annoncé de mesures spécifiques pour limiter la propagation du virus dans les régions qui enregistrent une hausse des porteurs du virus de Covid-19. « Aucune nouvelle mesure, pour le moment», a indiqué le général Angelo Ravelonarivo, préfet de police d’Antananarivo, hier. Beaucoup espéraient que l’État renforce les mesures sanitaires. Car le relâchement des gestes barrières est allé crescendo. Le port de masque est délaissé, tout comme le lavage des mains avec du savon ou du gel désinfectant et la distanciation physique de un mètre. Très peu sont sanctionnés. « Il fait trop chaud pour porter ces masques. Nous suffoquons ! », lancent des élèves du lycée technique et commercial à Ampefiloha. Ils enlèvent leur masque, aussitôt qu’ils sortent de l’enceinte de leur établissement scolaire. Dans leur salle de classe, par contre, le port du masque est obligatoire. Ce qui n’est malheureusement pas le cas dans des bureaux administratifs, dans des véhicules de transport en commun. « On dit aux passagers de mettre leurs masques, lorsqu’ils entrent dans le véhicule, mais très peu suivent nos instructions », se lasse Erick, receveur de la ligne E.

Relâchement

Le ministre de la Santé publique, le professeur Hanitrala Jean Louis Rakotovao, martèle la nécessité du respect des gestes barrières. « Des gestes simples, mais efficaces pour prévenir la transmission du virus de Covid-19 », indique-t-il. Il invite les responsables, notamment ceux des centres régionaux de commandement opérationnel (CRCO), à prendre des mesures, face au relâchement des gestes barrières.

Seul le ministère de la Santé publique a annoncé de nouvelles stratégies, face à la hausse des cas. « En plus des tests de dépistage du coronavirus, nous allons tester également le taux de glycémie des malades, vérifier leur tension artérielle, car les personnes avec des comorbidités sont les plus vulnérables », s’est-il adressé aux professionnels de santé. Mais à lui tout seul, le ministère de la Santé publique n’arrivera pas à gérer la propagation du virus de Covid-19. Son rôle est purement technique et médical.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi