Accueil » A la une » Mananara Nord – Un beau-père viole sa petite nièce
A la une Faits divers

Mananara Nord – Un beau-père viole sa petite nièce

Le fokontany d’Ambodivohitra où s’est passé le crime sexuel.

Une fillette de 9 ans a été violée à Ambodivohitra Mananara Nord, le lundi 4 janvier. L’auteur, son beau-père, a failli être lynché par une foule en furie. Il est maintenant en prison.

ENCORE et encore. Une pauvre fille, âgée d’à peine 9 ans, a été victime d’agression sexuelle commise par son beau père de 28 ans. Ce crime sordide s’est passé le lundi 4 janvier, dans le fokontany d’Ambodivohitra, de la commune rurale d’Agnala­nampotsy, appartenant au district de Mananara Nord.

Selon la gendarmerie locale, la mère de l’enfant est la compagne du jeune homme. Ils ont commencé à vivre ensemble, tous les trois, depuis un mois.

La semaine passée, la femme est allée au champ, laissant à la maison sa fille avec son concubin. Ce dernier a alors profité de cette absence pour passer à l’acte. La mère n’aurait rien remarqué à son retour.

Le lendemain, l’enfant s’est plainte d’avoir eu mal. Elle n’a pas hésité à tout raconter à sa mère. Elle a dénoncé son beau-père.

Nié en bloc

La nouvelle s’est répandue comme dans tout le village. Indignés, les habitants se sont regroupés pour capturer le pédophile. Ils s’apprêtaient déjà à le lyncher quand le chef fokontany a appelé le commandant de brigade (CB) de la gendarmerie. Le chef du district a également été informé de la situation. « En attendant la préparation des éléments d’intervention, nous avons essayé de négocier par téléphone avec l’autorité locale. Nous avons réussi à la convaincre d’arrêter la vindicte populaire.» a raconté un responsable à la brigade.

En chemin, l’escadron envoyé a croisé les villageois avec le captif. Il a été amené à Mananara Nord pour un interrogatoire.

Au cours de son enquête, le pervers a nié les faits. D’après lui, la mère de l’enfant et lui avaient un problème. Il s’est dit ainsi être victime d’un complot.

La gendarmerie a adressé une réquisition à une personne qualifiée pour réaliser les constatations et l’examen médical de la victime. « Il a été confirmé que la fille s’est fait déflorer », explique la gendarmerie. Le violeur a été présenté au ministère public, à Maroantsetra, en fin de semaine dernière. Il se trouve maintenant en détention préventive.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi