Accueil » Social » Infrastructure routière – Des travaux d’entretien de la RN 2 en cours
Social

Infrastructure routière – Des travaux d’entretien de la RN 2 en cours

Des nids de poule sur la nationale 2 ont disparu. Des engins ont décapé ces chaussées dégradées et elles seront bitumées. Le ministère de l’Aménagement du territoire et des travaux publics réalise la réfection de cette route nationale, depuis la fin du mois de décembre. « Les travaux consistent à la réfection des chaussées, au traitement des points noirs et des nids de poule », indique Harifidy Rahaingoson, directeur de Communication auprès de ce ministère, hier.

Il s’agit d’un entretien courant de la route nationale et non d’une réhabilitation totale. Le coût de l’entretien est moins cher que celui des travaux de réhabilitation. La réhabilitation entière d’un kilomètre de route coûterait dans les 100 millions d’ariary. Pour réhabiliter cette route nationale qui mesure près de 350 kilomètres, il faudrait plusieurs milliards d’ariary, car 70 à 80% de ses chaussées sont endommagées.

La durée de vie des nouvelles chaussées réalisées à partir de ces travaux d’entretien courant, est, malheureusement, brève. D’ici deux à trois ans, de nouveaux nids de poule vont apparaître. En 2019, en tout cas, des travaux d’entretien ont été réalisés sur cette route nationale, mais l’apparition des trous n’a pas attendu des années. À se demander ce qui est bénéfique entre des travaux d’entretien à moindre coût, réalisés tous les deux ou trois ans, et des grands travaux de réhabilitation qui coûtent chers mais qui se feront tous les dix ans. « Les travaux de construction de l’autoroute qui reliant Toamasina à Antananarivo vont commencer, cette année. Elle deviendra la route principale pour relier les deux villes », propose ce responsable de la communication. Mais la construction d’une autoroute de 300 kilomètres ne se fait pas en un an. Il faudra attendre des années, avant qu’elle soit opérationnelle.

Ces travaux d’entretien se répartissent en trois lots : du point kilométrique (PK) 6 au PK 30, du PK 68 au PK 115, du PK 203 au PK 250 et le dernier lot, du PK 250 jusqu’à la ville de Toamasina. Ils vont durer cinq mois.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi