Accueil » Régions » TOURISME À MAHAJANGA – Le paquebot « Hanseatic spirit » revient ce 26 novembre
Régions

TOURISME À MAHAJANGA – Le paquebot « Hanseatic spirit » revient ce 26 novembre

Le débarquement des passagers sur un petit blocus de fortune.

Les bateaux de croisière reviennent à Mahajanga, après quelques années sabbatiques. Le dernier qui avait touché la côte majungaise était le « Hanseatic Spirit », en février 2019.

Il est revenu le 31 octobre. Après avoir effectué plusieurs touchers dans la Grande ile, et son court passage dans la baie de Bombetoka au début du mois de novembre, le paquebot Hanseatic spirit sera de nouveau attendu ce samedi 26 novembre, à Mahajanga. Ce sera le troisième toucher depuis 2019. Ils étaient cent soixante-douze touristes seniors allemands et anglophones à débarquer au quai du bac à Mahajanga, le lundi 31 octobre.

Les infrastructures d’accueil de ces touristes demeurent encore une entrave au développement du secteur et nuisent à l’image de la région et aussi du pays. Lors du débarquement de ces personnes du troisième âge à Mahajanga, les responsables du paquebot ont déploré l’inexistence d’un ponton ou d’une plateforme utile pour la descente de ces seniors. Ils ont déclaré que l’année prochaine, Mahajanga ne pourra plus accueillir des paquebots si la situation ne change pas.

Désastreux

« Nous sollicitons les responsables locaux et surtout le ministère de tutelle à installer la plate-forme ou ponton pour accueillir les passagers. Ils ont menacé de ne plus revenir à Mahajanga si le problème n’est pas résolu. Aucun ponton n’est plus effectif à Mahajanga. Auparavant, l’ancien plateau de débarquement des passagers se situait près du quai des boutres, au quai Orange, et près du phare au bord de la mer. Aujourd’hui, il a été englouti par la mer et l’érosion.

C’est un grand handicap pour notre tourisme, si l’on veut accueillir des paquebots, l’État devra mettre en place des installations aux normes pour ces grands navires », regrette un opérateur touristique local. Pire encore, la rue qui mène vers le quai du bac, lieu de débarquement de ces touristes, est dans un état de dégradation avancée. Les voitures ont dû patiner dans de la boue sur la route du port à Mahajanga-be. « C’était vraiment lamentable et honteux. Ces personnes âgées ont été également obligées de mettre les pieds dans des flaques d’eau sale à la sortie du zodiac, pour rejoindre les voitures au quai du bac. Aucune plateforme n’était disponible pour traverser vers les bus.

Pourtant, nous luttons mains et pieds pour que le tourisme redémarre à Mahajanga», ajoute l’opérateur. À la sortie du quai, les bus doivent traverser une sorte de marécage près du bureau de Poste. La portion de 80 mètres est en état de destruction totale depuis presque une décennie sur cette partie du port de Mahajanga. Aucun entretien n’a été apporté depuis des lustres. Cette route nécessite une réhabilitation rapide.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter