A la une Sport

Haltérophilie – Afrique Zone 3 : Pluie d’or au Palais des Sports

La Grande île finit en tête du tableau des médailles devant le Cameroun et l’île Maurice. Les garçons comme les filles ont réalisé un doublé lors de la dernière journée.

Rideau sur le championnat d’Afrique zone 3, comp­tant pour la qualification aux Jeux Olympiques. En deux journées de compétition au gymnase d’Ankorondrano, Madagascar finit à la première place du tableau de médailles avec onze d’or et deux d’argent.

En plus de sept ors et deux argents de la première journée, les haltérophiles de la Grande île ont rajouté quatre métaux précieux de plus ce samedi. Dans la catégorie -81kg, Fanantenana Claudio Randrianavalona et Sergio Hery Ny Aina Mamintsoa chez les -96kg ont tous les deux décroché l’or. Après avoir raté le bronze au championnat d’Afrique 2017, Claudio s’est offert le titre en soulevant 120kg en arraché, 160kg en épaulé jeté et 280kg au total olympique.

Le Sud-africain Vuyani Mashego se trouve en seconde position (A:110kg, EJ: 145kg, TO: 255kg) et le Botswanais Dikabelo Solomon complète le podium (A: 110kg, EJ: 130kg, TO: 240kg). « Les adversaires étaient à ma portée. Je suis satisfait de mes résultats car j’ai pu briller malgré le très court temps de préparation », confie Claudio. Sergio remporte le deuxième or sans adversaire en réalisant 110kg en arraché, 145kg en épaulé jeté soit 255kg au total olympique.

Et du côté des filles, sur les trois en lice, Madagascar a décroché deux médailles d’or, exploits de l’olympienne de Rio, Elisa Vania Ravololo­niaina chez les -64kg et Vonimbolamena Ralijaona, 71kg. La championne d’Afri­que en 2017, a largement devancé sa compatriote Sitrakiniaina Randrianandra­sana avec une barre chargée à 88kg en arraché et 105kg en épaulé jeté. Et sans challenger, Vonimbola remporte sans contrainte le titre des
-71kg (A: 56kg, EJ: 75kg, TO: 123kg).

Qualification olympique

« Les performances de certains athlètes m’ont surpris surtout ceux qui ont pu battre les records d’Afrique ou aussi leur record personnel », a souligné Thomas Rakotoarison, directeur technique national. Au classement final, Madagascar se hisse en tête avec onze médailles d’or et deux d’argent, devant le Cameroun qui compte trois ors et un argent, et Maurice a obtenu une médaille d’or et une d’argent.

Au classement par équipe, la Grande île culmine en tête avec 520 points pour les filles, suivie de Maurice créditée de 159 points et Cameroun complète le podium avec 84 points. Chez les garçons, le pays hôte finit premier (579 pts), talonné par Cameroun (243pts) et l’Afrique du sud en troisième position (150pts).

« C’est un franc succès autant pour les athlètes que Madagascar en tant que pays organisateur. C’était une occasion pour nos athlètes d’engranger des points en vue de la qualification olympique », se réjouit le président de la Fédération Malgache d’Halté­rophilie, Harinelina Randriamanarivo.

« Cinq athlètes notamment Eric, Tojo, Ricardo, Rosina et Vania sont en ce moment tout près de la qualification et on espère qualifier au moins trois aux prochains JO », estime de DTN. Mais ces athlètes devraient encore disputer trois compétitions qualificatives entre autres au Qatar en décembre, en Ouzbékistan en février et au championnat d’Afrique à Maurice en avril.