Sport

Basketball – Africa Cup 3×3 : Madagascar termine quatrième

Un parcours élogieux. Médaillée d’or aux Jeux africains de cette année à Rabat au Maroc, la sélection nationale masculine malgache en basketball 3×3 a pu évoluer une fois de plus sur la scène africaine.

C’était à Kampala en Ouganda où s’est joué jusqu’à hier la Coupe d’Afrique qui a recensé la participation de douze nations.

Elly Randriamampio­nona, Fabrice Mandimbison, John Ravelomanantsoa et Arnold Solondrainy sont allés jusqu’en demi-finale ou ils se sont inclinés sur le score de 11 a 21 devant la sélection égyptienne. Une rencontre dominée par les Égyptiens emmenés par un sensationnel Mido qui, a la fois a été très adroit sous le panier, mais aussi présent en défense.

Menés d’entrée, les Malgaches ont juste limité les dégâts. De leur côté, les Égyptiens ont su gérer au mieux leur avance au score jusqu’au coup de sifflet final.

Pour le gain de la médaille de bronze, les protégés de Deda Randrianarivelo se sont inclinés devant le Mali sur le score de 17 à 19 Une équipe malienne qui s’est inclinée devant celle de la République démocratique du Congo en demi-finale certes mais qui s’est imposée devant les Malgaches en allant toujours chercher la pénétration sous le panier.

Dans son parcours, Elly Randriamampionona et consorts ont pu aligner deux victoires dans la poule C. Une première devant la République démocratique de Congo (19 – 18) puis seconde face au Burundi (21 – 07) leur a permis de terminer en pole position durant les phases éliminatoires.

Par la suite, la sélection nationale malgache a affronté le Botswana en quarts de finale. Une rencontre assez serrée qui s’est soldée par un succès sur le score de 13 points a 10.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter