Accueil » Social » Éducation – Une assurance santé pour les enseignants à l’étude
Social

Éducation – Une assurance santé pour les enseignants à l’étude

Un sujet en réflexion. L’information a été glissée par Marie Michelle Sahon­drarimalala, ministre de l’Éducation nationale, samedi. Faisant visiter la nouvelle école Manarampenitra de Mahamanina, à Fianarantsoa, au président de la Républi­que, samedi, le membre du gouvernement a fait part d’un projet de mise en place d’une assurance santé pour les enseignants.

À entendre la ministre Sahondrarimalala, cette idée d’assurance santé pour les enseignants devrait être inscrite dans le nouveau décret sur l’Office national de la prévention des accidents scolaires de Madagascar (ON-PASCOMA).

Les détails de ce projet ne sont pas indiqués, pour l’heure. Le projet de décret que le ministère de l’Éduca­tion nationale concocte, veut aussi rénover l’ON-PASCOMA. Un exemple grandeur nature a été présenté au Chef de l’État à l’école Manarampenitra de Maha­manina.

Pôle accueil

Baptisé «Tsinjo Fahasala­mana an-tsekoly», ON-PASCOMA 2.0 vise à mettre en place et équiper des infirmeries dans les écoles publiques. «Prendre soin de la santé des élèves entre aussi, dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’éducation», déclare la ministre Sahondrarimalala. Dans un premier temps, les infirmeries prises en charge par l’ON-PASCOMA couvriront les écoles Manaram­penitra. Dans un deuxième temps, les écoles publiques au niveau des Circonscrip­tions scolaires (CISCO), en seront dotées.

«La priorité sera donnée aux zones qui n’ont pas accès à un Centre de santé de base (CSB)», ajoute une communication du ministère de l’Éducation nationale. Au regard de l’infirmerie de l’école Manarampenitra de Mahamanina, les enfants auront accès gratuitement à des kits de premiers soins et des médicaments.

Une prise en charge en cas d’urgence, en attendant le transfert vers les centres de santé ou hôpitaux est, aussi, prévue. Il y aura, par ailleurs, un pôle accueil et conseil qui se chargera du volet psychologique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter